wonderbook-livre-des-potionsPOINTS POSITIFS :

  • Univers de la magie
  • La  réalité augmenté
  • Sympa pour les plus jeunes

POINTS NÉGATIFS :

  • Répétitif
  • Bugs
  • Aucun challenge
  • Utilisation du livre peu poussée

Il y a quelques mois je vous proposais mon avis sur le jeu Wonderbook : Diggs Détective Privé, second jeu utilisant le Wonderbook après Wonderbook : Book of Spells. Cette fois et après avoir joué à l’apprenti magicien puis au détective privé, PlayStation nous revient avec deux nouveaux jeux, Le livre des Potions et Sur la Terre des Dinosaures.

Ayant eu la chance de pouvoir tester les deux jeux, je vais tout d’abord vous présenter Le Livre des Potions et vous trouverez d’ici 24h mon avis sur le second opus. Développé et édité par Sony le jeu est disponible depuis le 15 novembre 2013 sur PlayStation 3. Le livre des potions est vendu seul ou en pack avec le Wonderbook pour ceux qui ne le possèdent pas encore. De plus, il faudra disposer du PlayStation Move qui permet d’observer l’interaction avec le livre et la manette.

L’histoire comme vous vous en doutez est adressée aux plus jeunes et est largement inspirée de l’univers de la sorcellerie, de la célèbre licence à succès Harry Potter. C’est d’ailleurs énoncé clairement sur la jaquette « Fom J.K. Rowling » qui rappelons-le est l’auteure du jeune sorcier et de son univers fantaisiste. Les joueurs disposant d’un compte Pottermore peuvent d’ailleurs relier celui-ci au jeu (chose que je n’ai pas pu tester ne disposant pas d’un compte sur le site mais, avis aux fans !). En ouvrant le livre, l’utilisateur fera donc la connaissance d’un maître en Potions, Zygmunt Budge qui va apprendre au jeune socier à réaliser des potions et le guider dans un concours semé d’obstacles dont le premier prix est un objet magique, le Chaudron d’or.

Book-Of-Potions-2 Book-Of-Potions-4

Qu’en est-il du gameplay ? Si vous avez déjà eu l’occasion de tâter le Wonderbook et plus précisément Book of Spells alors sachez qu’il est de même avec toutefois quelques « petits » plus en tout cas concernant les interactions effectuées avec la manette. Cette fois, le joueur n’apprend pas des sorts mais, à réaliser des potions, il faudra donc récupérer, découper, préparer et ajouter des ingrédients dans un chaudron pour ensuite faire chauffer la mixture et l’enchanter avant de la tester sur un pauvre petit crapaud. Chacune des potions une fois réalisée sera ensuite utilisée afin d’avancer dans l’une des épreuves du concours.

La baguette sera donc un outil essentiel qui pourra soit se transformer en une cuillère, en un couteau ou en un des nombreux instruments permettant de concocter le breuvage enchanté. Le livre n’est pour sa part que très peu utilisé outre les pages à tourner, il faudra parfois le faire pivoter afin d’accélérer le temps ou une fois seulement afin de faire basculer des éléments du décor.

Book-Of-Potions-1 Book-Of-Potions-3

De la bande originale, on ne retient que les voix enchanteresses des narrateurs juxtaposées par-dessus les mélodies d’Harry Potter et les bruitages variés de découpe, de cueillette et de réalisations de sorts notamment. Une BO qui envoûtera sans problème les plus jeunes et les fans.

Graphiquement le jeu reste correct au vu de l’utilisation de la réalité augmentée, on regrettera toutefois les bugs répétitifs notamment lorsque l’écran se fige sur la page précédente alors qu’on vient de tourner le livre ou quand celui-ci n’est plus reconnu lors d’une rotation. Là aussi de ce fait, les actions réalisées restent très approximatives. N’oubliez pas par ailleurs de jouer dans une pièce éclairée …

De la durée de vie et si le courage vous porte à finaliser le scénario, 4 heures suffiront amplement à boucler l’histoire et une heure ou deux de plus à récupérer les succès manqués et les derniers à récupérer lors de la réalisation d’une potion.

CONCLUSION

Clairement moins bon que Diggs Détective Privée, Le Livre des Potions n’est pas pour autant si minable. Outre le gameplay vraiment sympathique, novateur et bourrés de bugs, on regrette aussi la répétitivité des actions dont le faire de remuer, couper, attraper des ingrédients. Le jeu propose toutefois une bonne panoplie d’outils mais les manipulations sont globalement toutes les mêmes. Un jeu donc à privilégier pour les plus jeunes accompagnés d’un adulte au vu de sa simplicité et sa linéarité.

 

Test du jeu effectué sur PlayStation 3 (CD)

  • gagigagi

    Oh non pas ça! 😀
    J’ai été traumatisée par le premier Wonderbook donc book of spells (je l’ai testé vu qu’il était avec ma PS3 au moment où je l’ai acheté, avec la PS move et tout ça) et hop tout fini en une journée! C’est surtout un jeu pour enfant quoi, mais le jour où quelqu’un veut me le racheter je dis oui de suite 😀
    Et apparemment le livre des potions est à peu près pareil niveau simplicité donc… j’ai déjà peur ^^ »

    • Mélisande Syl

      Hahah, j’ai vécu à peu près la même expérience avec Sorcery, le jeu inclus dans le pack PS3 que j’avais choisi, qui se joue au PS move ! Pareil, je l’ai gardé par nostalgie, c’est quand même le premier jeu ps3 auquel j’ai joué ! XD

  • Teujip

    Perso, J’aime bien Book of Spells (qu’il me faut finir, d’ailleurs) donc je pense me récupérer Book of Potions aussi, surtout que j’aime énormément l’univers Harry Potter. C’est sur que niveau gameplay, c’est un peu niveau paquerette, mais bon c’est quand même assez sympa au niveau technique… en attendant qu’il y ait un jeu qui exploite vraiment le support.
    Dans tous les cas, c’est un produit dans lequel Sony a l’air de croire et d’investir

  • J’ai même réussi à avoir des courbatures en y jouant ^^

  • Pingback: pay day()

  • Pingback: drugrehabcentershotline.com drug addiction treatment()