POINTS POSITIFS :

  • Gameplay adroit et astucieux
  • L’esprit loufoque et fun

POINTS NÉGATIFS :

  • Répétitivité du titre
  • Graphiquement moche
 Schrödingers-Cat
Éditeur : Team 17
Développeur :
 Italic Pig
 Disponible sur : ico24_PC

schrodingers-cat-and-the-raiders-of-the-lost-quark-3Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark ! Un titre long pour évoquer le nom d’un jeu d’aventure et de plateformes 2D édité par Team 17, à l’origine de titres comme Worms ou Flockers. Disponible uniquement sur PC, Mac et Linux depuis le 23 septembre 2014 en vo. L’interface est, elle, traduite en Français et des sous-titres permettent, heureusement, de bien comprendre les dialogues entre les personnages.

schrodingers-cat-and-the-raiders-of-the-lost-quark-4Historiquement, le Chat de Schrödinger fait référence à une expérience physique d’Erwin Schrödinger mettant en avant des lacunes sur la mécanique quantique. WTF au rendez-vous, vous contrôlez « le chat » qui doit doit débarrasser un Zoo envahi par des leptons et Besons.

Pour faire face aux « monstres », et progresser sur les plateformes, il doit utiliser l’environnement et notamment les Quanks qui sont d’autres bestioles qui s’attachent au chat une fois que celui-ci s’en approche.

schrodingers-cat-and-the-raiders-of-the-lost-quark-2Il existe 4 différentes catégories de Quanks dont chacun dispose d’un pouvoir spécifique. Les rouges qui permettent de créer des plateformes, les verts qui protègent le chat dans une bulle, les bleus qui permettent de creuser dans les plateformes et les jaunes de voler. Chacune des capacités offertes par les Quanks est rattachée à une touche, il faudra parfois les combiner convenablement pour avancer tout en sachant que certaines capacités sont limitées dans le temps.

schrodingers-cat-and-the-raiders-of-the-lost-quark-1Quelques petites heures de jeux, de prise en main et la difficulté est rapidement propulsée. Mourir est quasi-impossible mais, tomber d’une plateforme, recommencer une succession de déplacements deviendra rapidement une habitude.

Graphiquement, Team 17 nous a déjà proposé bien mieux, plus propre notamment. Pour Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark c’est loin d’en être le cas, le jeu est trop brouillon, qu’il s’agisse des menus ou des plateformes, l’aspect brouillon est omniprésent. Les personnages et diverses bestioles sont elles, plus soignées mais le rendu final est globalement moche. L’humour « geek » est lui bien présent et ce principalement à travers les échange avec les PNJ ainsi que quelques éléments du décor.

CONCLUSION

Bizarrerie dans le genre des jeux édité par Team 17, Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark au titre presque imprononçable et bien trop long s’avère être un « bon » pour les joueurs à la recherche d’une aventure simple. Outre le scénario loufoque mettant en scène un monde de particules quantique, le gameplay évolue au fil des niveaux et se complexifie, le joueur doit donc réfléchir avant d’effectuer telle ou telle action pour avancer sans encombres. Dommage, le titre gagne vite en répétitivité et le jeu est loin d’être au point graphiquement.

Test du jeu effectué sur PC (Steam) via une clé envoyée par l’éditeur.