escapedeadisland-xbox360POINTS POSITIFS :

  • Renouvellement sympa …
  • L’appareil photo qui a son utilité

POINTS NÉGATIFS :

  • … mais rendu graphique moche
  • Bugs trop nombreux
  • Nombre de déplacements inutiles
Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

deepsilver fatshark

ico32_PC ico32_PS3 ico32_X360

fnac_commander priceminster_commander amazon_commander

Alors que la next-gen envahit nos salons, Deep Silver qui travaille sur le second jeu de la série des Dead Island dont la sortie est prévue dans les prochains mois (le troisième si l’on compte Dead Island Ripide), l’éditeur nous balance un titre disponible uniquement sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360. Pour se « renouveler », l’éditeur opte pour un titre bien plus accès sur l’infiltration et une nouvelle variation graphique du jeu basée sur l’esprit des cartoons.

Escape-Dead-Island-1Banoï est encore au centre de l’histoire, l’île abrite une peuplade de zombis et quelques êtres vivants qui tentent de survivre à cet enfer. Le joueur prend dès le début le contrôle d’un ninja qui sous la forme d’un tutoriel qui permet aux novices de découvrir le jeu. Retour sur la trame principale, le joueur contrôle Cliff un jeune héros parti réaliser un reportage sur l’île dans le but de montrer à son père qu’il peut réussir sa vie sans être assisté.

Escape-Dead-Island-3Cliff embarque le joueur dans une aventure où s’entremêle les phases de TPS et d’infiltration. Le héros devra parfois éviter les zombis et/ou faire preuve d’intelligence pour les anéantir alors qu’à d’autres moments il foncera purement et simplement sur les morts-vivants arme à la main. L’IA ne facilitera pas certains passages, où les zombis auront tout simplement un comportement décalé et où le point d’exclamation situé sur la tête de ces derniers se déclenchera sans que vous n’ayez rien demandé. L’appareil photo est inutile, durant les premières minutes de jeu on prend plaisir à flasher tout ce qui passe devant Cliff mais cet aspect devient vite redondant et gonflant.

Escape-Dead-Island-2Le bestiaire n’est pas franchement très époustouflant et certaines armes s’avèrent tout simplement inutiles. Par exemple, les armes à feu sont un véritable handicap, Cliff sera bien plus efficace avec une machette à la main. L’univers graphique est tout aussi répétitif est inintéressant que le gameplay et manque d’un véritable coup de jus qui le rendrait plus intéressant. Malgré la présence de ses amis, Cliff est au final un peu seul sur cette île.

Ce dernier apparaît comme un véritable héros musclé et sportif mais il n’en est rien. Le jeune homme s’essouffle très rapidement lorsqu’un zombi le détecte et lui court après. Le mieux étant donc de les attraper par derrière avant qu’ils ne vous détectent. Il faudra donc jouer avec les zombis pendant environ 6 heures afin de parvenir au fin mot de l’histoire.

CONCLUSION

Escape Dead Island n’a pas vraiment de quoi enchanter les joueurs. Le gameplay est répétitif, certaines armes étant forcément plus intéressantes que d’autres à manier, les armes à feu sont totalement inutiles. L’appareil photo qui au départ s’avère forcément sympathique à manier pour capter les objets n’est au final qu’un simple outil pour les chasseurs de trophées et pas forcément pratique à manier dans certaines situations. Contrairement à ces prédécesseurs, Escape Dead Island mais plus l’accent sur le côté infiltration avec des phases ou le joueur devra réfléchir avant de se déplacer sous peine de se faire dévorer.

Test du jeu effectué sur PlayStation 3 (version CD) via un jeu envoyé par l’éditeur.

  • Godin Myke

    Je l’ai acheté mais jamais installé… Vu la durée de vie du jeu, je risque de rester sur ma fin… 19.99€ pour terminer l’histoire… C’est cher pour pas grand chose.