Bwahh je vous sens venir avec « encore un truc qu’on sait déjà » ! Simplement un constat à faire partager publiquement. D’ailleurs je vous invite à lire l’article de Play-and-fun « Tiens, si je vendais mon kit presse PS Vita à 600€? » et celui de Mémoire d’un Joueur « Est-ce que je suis un blogueur sans éthique ?« .

Il y a quelques jours, n’ayant rien à faire d’intelligent de ma soirée, j’ai parcouru eBay à la recherche de quelques press kits (en fait je tente d’obtenir celui de Rayman Legends et je voulais surtout me dégoutter car non je n’achète pas et je n’achèterai jamais ce genre de « goodies » …).

Comme d’habitude j’ai constaté que de nombreux kits et jeux presse estampillés « Not for resale » (voir ci-dessous certains de mes jeux) étaient vendus par des personnes qui ont obtenu (gratuitement) et normalement en tant que « presse » les jeux et kits.

ebay-0 ebay-1

Je ne suis pas très douée en Anglais mais j’ai pour souvenir que ce petit message sur les boites de jeux XBOX360 et sur les cd des jeux n’était pas présent par hasard. De même le fait que les jeux en question ne disposent pas d’un code barre donc normalement, les enseignes spécialisées ne doivent pas les accepter. Seule solution la revente sur internet ou dans des brocantes.

jeu-presse jeu-presse-0

Par hasard, je me souviens que normalement sur eBay, un vendeur est censé ne pas cacher son identité à un acheteur potentiel. Un petit outil permet donc de récupérer les coordonnées du vendeur si l’acheteur a enchéri sur un objet (enchère que l’on peut ensuite annuler …) ou s’il achète un objet.

J’ai donc tenté l’expérience en enchérissant sur certains kits presse et jeux et là … surprise (voir le mail type reçu) ! Le poisson a bien mordu puisque quelques noms dont plusieurs travaillant pour des gros sites d’actualités jeux vidéo (dont un qui a notamment vendu deux kits presse TLOU à +200€/unité). J’ai aussi appris entre temps que certains blogueurs (et pas que …) s’étaient même fait griller à vendre des jeux et kits et que chose bizarre personne n’avait réagi … Je ne parlerai même pas des personnes qui vendent sur Leboncoin …

Du coup quelques questions me viennent à l’esprit … est ce vraiment interdit de vendre les jeux presse et kits ou peut-on le faire impunément sans que personne ne ce soucie du problème ? Bien sûr je ne révélerai pas les noms des personnes sur qui je suis tombée et qui pour certains se font +500€ par mois, déjà parce que je ne peux pas et ensuite parce que je ne veux pas …

Bref, je vous laisse libre de donner votre avis, anonymement ou non concernant ce « problème » qui gène pas mal de monde.

Edit : Si je ne diffuse pas de noms c’est qu’on m’a clairement fait comprendre que, si je le faisais, une plainte serait déposée à mon encontre. Cet article est donc à but purement informatif. L’outil eBay est par ici.

  • Gronemo

    On en a déjà longuement parlé en privé et tu sais bien que partage entièrement ton avis sur le sujet. Je trouve ça pitoyable. Cependant, il y aura toujours des petits malins qui iront revendre ces kits. Ce qui me dépite le plus dans cette histoire, c’est que d’autres blogueurs qui fournissent des articles d’une bien meilleure qualité mériteraient bien plus ces kits de presse, une sorte de récompense pour eux et au moins, il n’y aurait probablement pas autant de revente !

    Ceci dit, ce ne sera pas demain que cela s’arrêtera, ça existe déjà depuis bien longtemps…

    • Oui tout à fait après le but de l’article c’est principalement « d’informer », certaines personnes ne sont pas au courant de ce qu’elles achètent. Sinon c’est aussi pour montrer aux vendeurs que leur identité n’est jamais caché et que deux clics suffisent à trouver nom, prénom, adresse et numéro de tél !

  • Caz

    Comme tu dis c’est pas nouveau et chacun fait ce qu’il lui plait de ce qu’il recoit. J’étais le premier à trouver ça pas très normal il y a quelques années. Maintenant c’est plutôt
    « Pourquoi se chagriner en constatant le phénomène ? » Personnellement cela ne me prive de rien puisque je ne reçois plus ( la mallette Gears of War ma plus belle pièce ) ou très peu ces dossiers de presse. Je ne suis plus dans les petits papiers.
    Je comprends encore moins les personnes capables de mettre de telles sommes pour des bouts de papiers , de plastiques, de l’encre, etc

    • Certains kits partent à +500€ du grand n’importe quoi … Les acheteurs ne savent souvent même pas vraiment ce qu’ils achètent !

  • D A M I E N

    Tu sais les jeux offerts par les éditeurs, tu en trouves facilement dans les magasins de type « cash ».
    Et ils ne sont pas offert !! Alors que c’est interdit de les vendre…

    • Pour avoir bosser dans la vente de jv, certains magasins les refusent c’est comme les jeux vendus dans un bundle « normalement » non vendu séparément. Enfin …

  • PixelSpriteFr

    C’est la ligne entre la passion et l’argent qui est franchise assez souvent. Cela se greffe au débat des blogueurs qui se targuent et se vantent d’écrire par passion, alors que derrière on sait bien que une grande partie d’entre eux se rempli les poches avec ça. J’avais ouvert le débat il y a quelques années sur un forum qui a disparu depuis et après m’être presque fait incendié et pas vraiment fait des amis dans le « milieu », on comprend vite dans quoi on met les pieds.

    Il y a beaucoup d’hypocrisie dans le bloging jeu vidéo (et accessoirement « geek »), mais c’est presque un tabou. C’est des pratiques très connues et autant cela est presque perçu comme quelque chose de normal par ceux qui le font. Sur le principe je m’en fiche totalement, car de toute manière je suis dans une situation un peu à part et me sens pas concerné. (je me suis éloigné du bloging pour ça en grande partie) Mais quand je vois des blogs de qualité qui galère pour avoir un petit contact avec les éditeurs, qui font preuve de bonne foi pour vraiment vouloir faire quelque chose et qui ont du mal à se faire reconnaître. Malgré leur article de qualité et souvent très dense. Alors qu’à coté tu as des « blogs » qui profite du système et reçoivent des petits cadeaux, pour des tests de trois lignes. Qui sont gratifié par les éditeurs seulement à cause de leur audience, cela me désole au plus haut point.

    Heureusement le vent tourne et les éditeurs et agences sont loin d’être idiots. Les petits cadeaux, press kit et autres vont toujours circuler et les gros sites / blogs vont continuer à en profiter. Mais cela semble être beaucoup moins dans la tendance d’en offrir et de couvrir les blogueurs de cadeau. Je dirais même que cela se fait de plus en plus rares et quand je vois des gars râler que les éditeurs donnent de moins en moins de goodies, cela me fait rire intérieurement.

    J’avais prédis depuis un moment que les éditeurs s’intéresseraient de moins en moins aux blogueurs et cela commence à être le cas. Cette polémique des reventes des goodies ne fait à mons avis qu’accentuer le phénomène. Le jour ou la bulle éclatera, on verra bien qui sera encore là et qui fait vraiment ça par passion.

  • Tu m’as coupé l’herbe sous le pied, je fais de plus en plus ce constat également. Certains galèrent pour obtenir ces press kit des éditeurs / agences par passion du jeu vidéo et les gardent des années alors que d’autres en profitent allègrement pour se remplir le portefeuille surtout au prix auquel ils vendent ça .. Souvent largement plus cher que le jeu neuf.

    • C’est au bon vouloir des agences /rp. L’ancienneté est souvent prise en compte dans ce genre de distribution comme la confiance et le fait que le site soit plus ou moins gros. (ex: le kit Batman Arkham Origins).

      Après personnellement je ne cours pas après les kits loin de là mais, il est vrai que certains sont intéressants (comme le dossier de RL quand tu es fan … mais qu’il part sur eBay entre 30 et 70€ :x).

      Déduction : C’est donc un gros site qui a vendu les kits TLOU car le peu de blogueurs qui l’ont reçu sont respectueux (quoi que un ….) 😉

      • C’est clair .. J’aurais bien aimé le recevoir par exemple mais bon. Ce sont les agences / RP qui choisissent .. ^^

  • Seul les rps et cm peuvent empêcher ce trafic. Certains ont des noms vu que j’ai appris que des personnes se sont fait attraper mais ces personnes reçoivent toujours …

  • alex

    hey mais j’avais zappé que j’avais écris un article de la sorte moi ^^ D’ailleurs comme dit dans mon article j’ai déjà vu des jeux xbox avec la bande jaune en vente à Micromania, une honte !

    • Oui, j’ai beaucoup apprécié ton article 🙂

      Concernant les jeux chez Micromania, on m’a déjà fait la remarque, autant te dire que normalement ils n’ont pas à les revendre. Mais, ils ne sont pas souvent au courant de ce que sont les jeux presse.

      Pour avoir bossé chez GAME, ma collègue m’avait fait comprendre que ce type de jeu pouvait être récupéré gratuitement par un client et que, si il se faisait attraper à le vendre il risquait une amende (information toutefois à vérifier). On retrouve même des démos en vente chez Micromania alors bon …

  • Get_crazy

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, ainsi qu’avec les avis de certains dans les commentaires. Les kits presse devraient être vus comme une récompense et/ou comme un « collector ». J’ai moi-même un site/blog et ne reçois pas souvent (voire très peu) de kits presse.

    Mais je ne suis pas forcément intéressé, car bien souvent il y a une sorte « d’obligation » tacite de rédiger un test ou un avis, et j’ai souvent du mal avec ça. Quoi qu’il en soit, je trouve ça un peu dégueulasse de profiter du « fanboyisme » de certains pour faire payer (parfois même bien cher) quelque chose qu’on a reçu gratos.

    Après, je suis quelqu’un d’altruiste, je préfère donner que recevoir et n’attends rien en retour. J’adore partager et je ne peux m’empêcher de me sentir mal lorsque je reçois quelque chose sans avoir rien demandé. Alors essayer de vendre quelque chose que j’ai eu gratuitement… très peu pour moi, je n’arriverais pas à me regarder dans la glace.

    La passion se perd les amis, et elle laisse place à l’avidité. Certains diront qu’on n’y peut rien… et je trouve ça triste, car moi, j’écris par passion et pour le plaisir de partager cette passion.

    • Je partage le même avis que toi. Pour ma part j’ai déjà donné et prêté des jeux, un kit et même du matos que j’ai reçu (l’utilité d’avoir 2/3 souris …). Ce que nous recevons doit être perçu comme une pseudo-récompense quoi que là aussi certains en abusent mais, c’est une autre histoire.

      Il suffit de voir ce qu’à dit le cm de la PGW pour se rendre compte que l’intérêt guide les pas de certains plus que la passion 🙂 (https://twitter.com/ParisGamesWeek/status/381384344562323456). Quand tu vois ça tu te demandes si l’agence a bien été choisie et si à la place une spécialisée dans le JV n’aurait pas été mieux placée pour organiser cet event.

      • Max

        « une pseudo-récompense »
        Moi j’appelle ça, acheter ses clients en quelque sorte. C’est comme les animaux: on leur donne une récompense tant qu’ils font ce que nous voulons. Pour les éduquer, on leur dis « assis ! » et lorsqu’ils s’assoient, on leur donne une récompense. Vous êtes pareils. Tant que vous êtes du côté des éditeurs, ils continueront à donner des kits press à toutou.

        Osez-moi me dire, juste une seule fois, qu’avec ce genre de petits ménages (avec des « pseudo-récompenses » comme vous dites), de petits cadeaux et autres, que vous êtes 100% indépendante dans vos propos, et que vous n’avez jamais fait un test contre votre gré.

        Enfin, j’espère que sur ce blog au moins, la parole et libre, et qu’on peut débattre de tout (après tout, on est en France, dans une démocratie, hein). Car oui, dans le cas où je me ferai modérer, je tiens à signaler que ce ne serait pas la première fois que l’on me censure, surement parce que mes propos sont jugés « dérangeants ». Et cette censure, justement, me donne entièrement raison sur le fait que vous, Bloggueurs, avez pas mal de choses à cacher.
        Peut-être que je me goure totalement, mais rien jusqu’ici, m’a prouvé le contraire.

        • Max

          Pardon, dans le début de mon troisième paragraphe, je fais une erreur: je voulais dire « la parole est libre » et non pas « la parole et libre ».

          • Tu es libre de t’exprimer, je ne censure jamais rien sauf si c’est insultant 🙂

  • Flubox

    On t’a menacé d’une plainte ? 😮
    Je partage totalement ton point de vue sur ce genre de chose en tour cas 😉

    • Ce n’est pas une « menace » en fait quand j’ai trouvé l’identité du premier lui aussi et il m’a dit que si je n’avais pas le droit de diffuser son identité car c’était de la diffamation et c’était puni par la lois.
      Même si au final comme j’en ai discuté hier avec quelqu’un, on m’a dit qu’il serait débouté, je préfère ne pas tenter le diable.
      De même je sais bien le bordel que causerait le fait de donner certaines personnes donc je préfère en parler en privé de certains cas :p

  • Koala

    Un journaliste ne doit pas considérer un kit presse comme étant une récompense ou une faveur : sinon cela implique que c’est un moyen de « l’acheter » pour obtenir des articles favorables.
    C’est plutôt un outil de travail qui permet de sortir des tests pour la sortie d’un jeu.
    Revendre quand c’est marqué en gros que c’est interdit est absurde. Par contre jeter à la poubelle après utilisation, c’est la seule façon de dire haut et fort que l’on rested indépendant. C’est pour faire son boulot et c’est tout.

    • Oui et non. Oui c’est pour faire son boulot mais ne nous le cachons pas c’est aussi une pseudo-récompense (invendable normalement) mais pouvoir jouer à un jeu sans l’acheter personnellement je vois ça comme une récompense quand même. Non dans le sens ou comme tu l’as clairement stipulé c’est un outil de travail.

      Après dans n’importe quel métier il y a ce genre de « faveur » sous diverses formes. Clairement il faut d’abord l’interpréter comme un outil de travail au final on sait ce que c’est un jeu « gratuit ».

    • PixelSpriteFr

      Tout dépend la nature du Press Kit. C’est souvent juste des goodies de décoration. Tu as parfois un dossier presse avec qui est très intéressant et sert effectivement de matériel de base, mais c’est rarement le cas. Souvent c’est même sur un simple CD ou clé USB.

  • pocketpcandgeek

    Ces fameux kits presse fournis au testeur afin qu’il puisse travailler convenablement avec un jeu souvent fini à 98%. Bientôt en parlera plus avec tous les jeux qui seront en grande majorité dématérialisés.
    Ce n’est qu’une question de temps, bientôt il revendront les clefs Steam, Sony et Microsoft qui auront reçu par mail.

    • PixelSpriteFr

      Une bonne partie des Press Kit sont surtout des Buzz Kit dans le procédé. Tu as rarement le jeu final avec ou alors il est envoyé séparément avec. Mais dans la majorité des cas, les Press Kit ne servent à rien et ne sont pas des « matériel de travail ». Tu n’as pas besoin de ces kit pour travailler et juger d’un jeu.
      C’est juste un petit bonus qu’on t’offre, souvent pour le boulot que tu as effectué jusqu’à présent pour couvrir le jeu. (C’est rarement le cas pour les blogueurs mais bon)

      • pocketpcandgeek

        Je vois, c »est devenu pire qu’avant. Mazette, je suis bien content de na pas être dans ce système.

  • Gargoyle

    Et après, on s’étonne que les publishers n’envoient plus rien à la presse…et les journalistes, de gueuler (voir, boycotter) sur les-dits boîtes d’éditions…..

  • Shacklebott

    Personnellement si je recevais des Press Kits ça me ferait mal au coeur de m’en séparer ou au pire je les donnerais à quelqu’un d’interessé. Dans le cas d’un journaliste ou d’un blogueur il y a également la possibilité de faire un mini-concours pour faire plaisir à un lecteur.
    Par contre le vendre c’est effectivement salaud et c’est un moyen de profiter du « privilège » d’être considéré comme Presse et ainsi recevoir des goodies qu’il sera facilement possible de revendre à des collectionneurs qui n’ont malheureusement pas ce privilège.
    Ce n’est pas très respectueux en somme.

    Moi qui suis déjà tout fier de recevoir des communiqués de presse et qui les garde tous je me vois mal essayer de refourguer de telles goodies.

    Pour terminer, je me suis toujours posé une question : vous qui recevez des Press kits, jeux en tests etc, vous êtes toujours au courant en avance de ce que vous allez recevoir ou bien à force les éditeurs vous connaissent et vous envoient certaines fois sans réellement prévenir ? Personnellement je reçois des smartphones en test mais comme on les garde pas il faut s’organiser en amont tandis que vous qui pouvez garder certains colis ça se passe peut être autrement (?).
    Je demande ça parce que je m’imagine à la place d’un blogueur qui reçoit un jeu Sonic sans qu’on prévienne et auquel cas je n’aurais vraiment pas envie de tester ce dernier :P)

    Merci.

  • LOUIS Florent

    Vu que je n’achète plus qu’en dématérialisé, que je ne suis pas amateur de goodies et qu’en plus je suis joueur PC je ne suis pas plus choqué par ce genre de pratiques que par le prix de certaines bouses.

    Par contre, puisque les studios inondent les testeurs/journalistes/ménestrels/blogueurs de contenus (réellement?) collector, je ne suis pas étonné de voir une grosse demande de fans prêts à claquer 200 boules de plus pour un peu plus de prestige et je ne pense pas qu’il faille blâmer les revendeurs de céder à la facilité.

    En faite pour moi le soucis prend de la gravité lorsque le revendeur fait partie d’une structure officielle (Avec Fiben, liasses fiscales et fiches de paies) parce que ça devient soit du vol, soit de l’avantage en nature non déclaré. Je serais curieux de savoir comment ça se passe au niveau juridique dans l’édition.

    Attention, les lapins commencent à déteindre sur toi 😛 – Bwwaahh

  • PixelSpriteFr

    Pour apporté mon expérience personnelle au débat. Ma position de vivre maintenant au Québec me permet d’avoir le problème sous un autre sens. En faite je me rends compte que c’est une manière de voir qui n’existe pas outre-atlantique. Tout simplement car les Press-Kit sont très rare ici et souvent destiné aux gros sites ou lorsqu’on est dans les bonnes grâces de certains éditeurs. Et encore de ce que j’ai pu voir passer, c’est assez rares dans l’ensemble et c’est loin d’être répandu. Ce qui n’empêche sûrement pas certains journalistes d’en vendre, loin de là, mais c’est déjà plus rare.
    Par contre, la revente de jeu est monnaie courante ici. Pour avoir oeuvré sur quelques sites de jv avant de me lancer dans le projet de PixelSprite.fr, j’ai même pu voir que certains sites encourageaient leurs rédacteurs à revendre les jeux dont-il n’avait rien à faire. En faite cela s’explique simplement par le fait que les jeux presse ici, sont les mêmes que ceux vendu dans le commerce. Il n’y a pas de bandeaux jaune dessus ou de format spécial comme sur PS3. Cela donne forcément peut-être moins à réfléchir.

  • Ben

    Perso, je collectionne les disques et c’est très courant de retrouver des éditions promo ou DJ « not for sale ». Donnez-leur 10 ans de plus et personne ne se soucierai de la vente en seconde main de ces kits. Je pense que c’est donc parfaitement legal, sur le marché d’occasion, bien sûr.

  • ELZyppo

    Faut franchement être taré pour revendre ce qui contient l’inscription « NOT FOR SALE » dessus. Pour en avoir reçu quelques uns à une époque, jamais il ne me serait venu l’idée de les refourguer, je les garde précieusement. C’est plus qu’ultra collector et c’est surtout illégal. Bravo pour ce billet, je vais de ce pas régaler ma curiosité malsaine, et voir qui est derrière cette « Mafia ».

  • kita59

    hahaha j’aimerai vraiment savoir le nom du vendeur,

    perso j’ai eu en cadeau de chez Sega une version papier du hérisson déchainé (un faux magazine Sega) et c’est mon petit trésor et pour l’avoir il faudrait vraiment m’offrir un très très beau cadeau.

    Quand on offre un beau cadeau on le garde, je me souviens de l’histoire de la PS vita c’est vraiment nul de revendre tout de suite.

    Sinon j’ai déjà vus sur ebay des kit presse megadrive ou il n’y a que le circuit imprimé avec une version test du jeux, c’est marrant a voir.

  • lucita

    moi je connais des attachées de presse qui les revendent via le compte de leur compagnon… et ils n’ont pas un exemplaire comme les journalistes mais parfois 5 ou 10… Y’en a qui se reconnaissent ? 🙂
    Sinon c’est quand meme pas un scoop tout ça, apres le vrai métier de RP c’est d’envoyer que si, derrière, ils ont des remontées plus ou moins quali, non ?

  • Blufunk

    Ce n’est pas nouveau… D’ailleurs tout ce qui est press kit (je ne pas parle pas des jeux not for resale) ne devrait pas exister à la base… ce ne sont que des pots-de-vins déguisés.

  • DoubleGeek

    Très bon article et toujours bien de faire passé le message, malgré que je savais déjà que ce genre de pratique se faisait malheureusement sur la toile, et comme tu le dis certains ne reçoivent pas de versions et d’autres les revendent à des prix de folie. Pourquoi ne pas faire plutôt un concours sur son blog, si le jeu est terminé ou même en faire profiter des amis de son entourage voir également d’autres blogueurs qui n’ont pas eu la chance de recevoir le jeu plutôt que de revendre et s’en faire de l’argent, en plus certains press kit sont tellement beau que j’aurais vraiment du mal à m’en séparer.
    Sache que pour ma part on m’a même déjà contacté par mail pour savoir ce que je faisais de mes jeux presse une fois terminé, ma réponse fut la suivante et bien ils sont tous chez moi et seront pour mon petit geek quand il aura l’âge de jouer sur la PS3 pendant que papa sera sur la PS4 ^^
    Bref c’est vraiment dommage d’en arriver la, et un jour plus personne ne recevra rien ….. 😡

  • Emmanuel Villalba

    Bonjour,

    Étant dans le milieu, j’ai déjà pu constater
    cette dérive. Après, elle est minoritaire et ne touche heureusement
    qu’une certaine frange de »jeunes journalistes » qui ne se
    prennent pas la tête car : ce ne sont que des jeux vidéo/les
    soirées éditeurs c’est pour s’éclater avec des potes et cracher
    sur les concurrents/je suis ami avec des RP/je réclame mon jeu perso
    car je suis journaliste et vais pas l’acheter quand même (rayer la
    mention inutile).

    Ensuite, je me suis toujours demandé comment les « press
    kit » de mon époque où tu avais un cd de visuels (avant c’était
    des diapos!), un CP voir le jeu (not for resale) pouvaient avoir
    déviés vers le  » coffret jeu collector déguisé ».

    Perso, je pense être journaliste (un grand/gros mot) et je n’en ai rien
    à carrer de recevoir un t-shirt ou un pin’s de merde. Je ne suis pas
    un clébard et si on veut me corrompre, ok, mais au moins avec une
    mallette de billets verts! 🙂

    Tout ça pour dire que certains éditeurs ont pris des habitudes avec certains
    journalistes/blogueurs/youtubeurs (la frontière paraît ténue à
    leurs yeux), et que maintenant, ils ne sont plus un passage obligé
    pour faire parler de leur titre mais juste un vecteur de communication supplémentaire. Et quoi de mieux pour avoir une bonne com’ que de faire des petits cadeaux…

    Pour conclure je dirais « pas tous pourris » loin de là,
    mais que les torts sont partagés entre les éditeurs, et ceux (au
    sens large) qui parlent de leur jeux. On t’envoie un cadeau? Soit
    tu le refuses, soit tu le prends et tu le refiles à des internautes
    (pour notre part) quand ils viennent te voir à la rédaction car ils n’ont pas accès à ces t-shirt collector (à titre d’exemple) ou tu vas donner ton surplus de vieux jeux à des hôpitaux ou toute autre œuvre caritative.

    Il n’y a pas de secret, ce milieu ne demanderait que quelques
    petits coups de sécateurs pour que tout reparte sur des bases
    saines. Maintenant, je veux bien être le jardinier pour couper les
    vilaines branches mortes…

    Et tu noteras qu’à la place de certains mangent caca, je signe avec mon nom et non un pseudo jetable…

    Emmanuel Villalba
    http://www.jvn.com/

  • Seyth

    Bonjour,

    Je m’étais déjà rendu compte de cette pratique depuis pas mal de temps. Merci pour cet article qui a le mérite de mettre les pieds dans le plat et qui a déjà fait réagir. C’est en effet réellement désolant de voir tous ces press kits se retrouver sur différents sites de vente en ligne. J’ose simplement espérer qu’une infime partie des personnes recevant ces objets se livre à ce genre d’activités…

    Désolant pour le « journaliste », le blogueur ou que sais-je qui revend ce qui lui a été offert gracieusement. À croire que la mention « Not for resale » ne l’embarrasse pas plus que ça et qu’il ne sera pas trop rongé par les scrupules en monnayant son press kit. Impossible pour lui également de se faire une collection comme tout joueur passionné en rêverait, un petit trésor comprenant quelques fois des perles rares. C’est souvent grâce aux objets qu’on repense à tous ses bons souvenirs des années plus tard : plus d’objets, plus de souvenir.

    Désolant aussi pour l’acheteur qui va quelques fois payer ces press kit à prix d’or en enchérissant frénétiquement à qui mieux mieux… Enfin chacun est libre de dépenser son argent comme bon lui semble mais c’est bien dommage car ça incite les personnes à continuer leur business.

    Continuons à bloguer, à écrire avec passion sur les sujets qui nous intéressent et échanger / partager avec les lecteurs, c’est bien là l’essentiel.

  • Mariah Chan

    Ce genre de personne me dégoute à vendre les jeux qu’ils reçoivent
    gratuitement sans penser à ceux (dont moi) qui aimeront avoir ce jeu pour
    tester ou prêter à la communauté blogging comme le font notre cher aquab0n.

    Bel article ! Continue. 😉

  • balisto

    si c un secret, c’est bien un secret de polichinelle. je suis étonnée de voir autant de gens « éffarés » devant cette pratique. vous n’avez pas vu les journalistes de mode, d’automobile, de luxe, d’alcool ? des dizaines de milliers d’euros de cadeaux chaque mois, c’est quand meme autre chose que ce pauvre rugby 2011 a 10 balles :p

  • Pingback: faxless payday loans canada()

  • Pingback: direct online payday loan directs only lender()

  • Pingback: drugrehabcentershotline.com addiction treatment()