Il est plutôt rare que je brandisse un jeu vidéo comme étant un titre à ne surtout pas rater. The Witcher 3, c’est un peu mon coup de cœur, indétrônable depuis sa sortie. Le rare jeu qui me pousse à manier la manette des heures durant jusqu’à ce que mes mains rougeâtres me supplient d’arrêter. La recette ultime c’est CD Projekt Red qui l’a trouvé. Et pourtant j’admire les open-worlds comme GTA ou Assassin’s Creed mais c’est The Witcher 3 qui a trouvé les ingrédients ultimes pour conquérir mon petit cœur.

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

cd-projekt-red bandai-namco

ico32_PC ico32_PS4 ico32_XONE

fnac_commander  amazon_commander

the-witcher-3-univers-graphique

L’univers graphique

Malgré quelques bugs, l’univers graphique de The Witcher 3 est surprenant. Beau, propre, fluide est sublimé par une bande originale exaltante. Les premières bande-annonces et teasers m’avaient déjà donné l’eau à la bouche et après avoir lancé le jeu, mes impressions se sont révélées justes. Ces passages à galoper d’un point à l’autre de la carte sont simplement jouissifs. Prenez le temps d’admirer les paysages, les textures et les montres, tous ces éléments qui convergent et qui immergent le joueur. A mon seul regret, j’ai parfois l’impression d’être bien trop seule dans ce vaste univers.

the-witcher-3-univers-du-jeu

L’univers du jeu

L’univers dans lequel évolue les personnages mêle fantastique et chevalerie. Créatures surprenantes, maîtrise de la magie et armes d’antan sont de la partie. Etant fan de Game of Thrones, j’ai l’impression de retrouver un peu de cet univers dans The Witcher 3. Les personnages sont aussi très attachants, si vous n’avez pas eu l’occasion de jouer aux premiers jeux, faites comme moi et renseignez vous sur l’avant The Witcher 3 (via Wikipédia et/ou les livres d’Andrzej Sapkowski).

the-witcher-3-gameplay

Le gameplay

Le joueur ajuste son stuff, peaufine son inventaire et sa stratégie pour arriver à vaincre les montres. Loin de donner simplement et bêtement des coups d’épées, l’aventure nous oblige parfois à trouver les faiblesses de l’adversaire et à les utiliser à bon escient. Si le système de combat ne fait pas l’unanimité, il est à mon sens quasi-parfait. Geralt utilise deux épées, une arbalète et la magie qui l’imprègne (les signes) pour attaquer. Pour se défendre, il faudra compter sur l’agilité du héros et sur la possibilité d’esquiver ou de parer puis riposter. Les missions secondaires et les balades en forêt sont aussi l’occasion de croiser quelques bestioles et bandits sur lesquels looter des richesses. Les quêtes sont l’occasion de progresser petit à petit et d’enrichir stuff, connaissances, découvertes de nouveaux personnages et nouveaux espaces à visiter.

the-witcher-3-extensions

Les extensions

C’est LE gros point fort de The Witcher 3. Le jeu s’est dans un premier temps enrichi d’un grand nombre d’extensions distribuées gratuitement, 16 au total ! Si certaines ne sont que des armes ou armures supplémentaires, d’autres ajoutent des quêtes supplémentaires à l’aventure. S’en est suivi deux nouvelles extensions ajoutant pour chacune de 20 à 40 heures de jeu supplémentaires, si complétées (10 à 20 si histoire seulement). Avec le titre initial, vous pouvez passer d’une cinquantaine d’heures à plus du quadruple sur votre console. Les fans les plus rapides ont d’ailleurs pu profiter de l’édition physique de l’extension Blood and Wine et Hearts of Stone. L’unboxing ou déballage des deux éditions est disponible sur le blog. Sinon, il faudra se contenter de l’achat de la version numérique des jeux sur les stores ou de la version GOTY de The Witcher 3, composée du jeu et de l’ensemble de ces extensions.