La Japan Expo c’est avant tout l’occasion de découvrir des titres issus de l’industrie vidéoludique asiatique. Comme chaque année Koch Media était présent avec quelques jeux dont Agents Of Mayhem qui sortira le 18 août prochain sur PC, PlayStation 4 et Xbox One.

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

ico32_PS4 ico32_XONE ico32_PC

fnac_commander  amazon_commander

Agents of Mayhem c’est, si vous en doutiez encore, le nouveau bébé des créateurs de Saints Row. Un GTA-like un peu fou-fou avec des armes surréalistes et des personnages tout aussi ravageurs.

L’histoire d’Agents of Mayhem se concentre autour de deux groupes de personnages, le groupe LEGION composé de super-méchants et le groupe MAYHEM composé d’agents qui sont les seuls à pouvoir lutter contre ceux qui tentent de mettre en place le chaos mondial.

Durant la démo d’une vingtaine de minutes tout au plus, j’ai eu l’occasion de prendre en main 3 personnages sur un total de 12 qui seront disponibles à la sortie du jeu. Daisy l’effrontée qui se déplace rapidement grâce à ses rollers et utilise une mitrailleuse, Kingpin le gangster et son pistolet mitrailleur et enfin Hardtack et son fusil à pompe. Autre personnage disponible durant la démo, Rama, une archer que je n’ai pas choisi dans mon groupe de personnage jouable limité à 3.

Chaque personnage à ses atouts et ses faiblesses, sa propre histoire et ses propres capacités défensives ou offensives. Le joueur peut switcher d’un personnage à l’autre pour l’incarner, les deux autres sont alors retirés de l’air de jeu et n’apparaissent donc pas à l’écran.

La prise en main est assez simple et les déplacements rapides et fluides. La démo comptait plusieurs petites missions qui mènent jusqu’à un boss à abattre. Pour se rendre sur la première mission, le mieux étant d’appeler une voiture et de conduire jusqu’au point d’intérêt dont le cheminement est indiqué. L’occasion de découvrir que la conduite est assez rigide, à l’opposé totale des déplacements des personnages.

Agents of Mayhem est un TPS, c’est à dire un jeu de tir à la troisième personne. Le titre se dote toutefois de quelques éléments du jeu de rôle avec comme énoncé précédemment la possibilité d’utiliser des compétences. Ces dernières sont assez variées et permettent de sortir un peu du classique jeu de tir en s’amusant à zigouiller plusieurs ennemis à la fois et même en combinant le switch entre les personnages et les compétences pour profiter des atouts de chacun. Devant le boss donc, aucun problème pour arriver à ses fins.

J’ai personnellement plus apprécié le personnage de Kingpin, plus équilibré et assez dévastateur avec son petit pistolet mitrailleur et sa compétence « Machine à tuer » qui permet de lancer des grenades. A voir par la suite parmi les personnages proposés dans la version finale du jeu lequel sera le plus à mon goût. Graphiquement et musicalement le joueur à vraiment à faire à un Saints Row bis, c’est plutôt beau, coloré et assez dynamique mais attendons de voir le titre à sa sortie et surtout le monde ouvert. Agents of Mayhem souffre toutefois d’un Saints Row IV qui m’avait littéralement bluffé et qui risque d’être difficilement surpassable. Difficile de juger le titre sur une simple démo mais je réitère ma confiance en Deep Silver qui maîtrise parfaitement ses titres les plus loufoques et qui sera, je l’espère, nous proposer un jeu digne de ce nom.

Notez que par manque de temps et par respect pour les autres joueurs ayant fait le déplacement à la Japan Expo, je ne me suis pas attardée sur la borne de jeu et donc pas sur le monde ouvert.

Invitée à l’événement.