Toujours plus de MOBA, League Of Legends et Dota 2 en tête. Il fallait bien que certains tentent de se démarquer. Après que l’équipe de Vainglory ait proposé sa version mobile de l’arène de bataille en ligne multijoueur, c’est au tour de Motiga, des Américains survoltés de nous présenter leur vision du MOBA avec Gigantic.

« Disponible en fin d’année sur Xbox One et PC »

La fine équipe nous a reçu lors de la Gamescom dans l’espace Buisness pour nous présenter leur création mais aussi et surtout pour jouer avec l’équipe de développement (qui nous a littéralement démonté).

Gigantic-02Ce qui nous a d’abord choqué c’est cette petite équipe de véritables passionnés qui nous a présenté, des étoiles plein les yeux leur bébé qui on l’espère sera disponible en fin d’année sur Xbox One et PC comme déjà annoncé. Un titre qui devrait prochainement se retrouver sur la scène esport.

« Chacune des équipes doit assister son gardien et l’aider à progresser »

Le développement du jeu a déjà très bien avancé, disponible en 4 langues dont le Français, l’interface intuitive et simpliste ainsi que le jeu dont la DA s’est inspirée des films d’animation nous ramène en enfance. Les joueurs sont répartis en deux équipes de cinq personnes, chacun représentant un héros au choix parmi 16 proposés, dont la classe et les capacités sont légèrement différentes.

Gigantic-03Les joueurs s’affrontent dans une arène délimitée et doivent pour parvenir à la victoire réussir à capturer des positions et invoquer des créatures pour les défendre. Pour se défendre et/ou attaquer, chacun des héros doit utiliser ses compétences et attaques réparties de base entre le clic gauche, le clic droit et 4 touches du clavier (oui, nous avons joué sur PC et non sur One).

Une fois dans l’arène, on constate qu’à la grosse différence de l’ensemble des MOBA, Gingatic s’offre une vue à la troisième personne qui permet une immersion directe dans le jeu. Là aussi inutile de cliquer sur la map pour se déplacer, la vue à la troisième personne oblige le joueur à utiliser les flèches directionnelles pour se rendre d’un coin à l’autre de la map.

Gigantic-01Chacune des équipes doit assister son gardien et l’aider à progresser. Cet animal représente votre victoire tout comme votre défaite. Ces énormes bestioles se déplaceront selon votre progression, vous n’avez donc rien à faire de ce côté là si ce n’est à récupérer des positions. Une fois que les deux se retrouveront de face, celui qui a le plus de points enverra valser le second, ouvrant une brèche vers son coeur que les gardiens devront anéantir pour remporter la partie.

Pour récupérer les positions le joueur devra tuer ses ennemis qui lui permettront de remporter des points (la récupération des positions permet aussi de remporter des points) et donc d’améliorer ses capacités et d’invoquer des mobs. Ces derniers peuvent soigner les joueurs sur la zone ou protéger cette même zone.

« Free-to-play »

Gigantic-01Si ça fonctionne avec les autres pourquoi pas avec Gigantic ? Motiga adopte le modèle économique du F2P pour créer des revenus.

Personnages supplémentaires et autres éléments du jeu contre quelques euros mais Motiga promet que ces derniers ne procureront aucun avantage en jeu, et qu’un joueur peut très bien progresser sans passer par la case boutique. Pas de pay-to-win à l’horizon !

CONCLUSION

Motiga m’a clairement convaincu de craquer pour son MOBA. Fun et bien plus actif qu’un League Of Legends, Gigantic s’avère déjà très prometteur. Une partie ne suffit toutefois pas à bien prendre en main le gameplay et à bien comprendre les mécaniques du jeu. Sa sortie en fin d’année sera l’occasion de re-découvrir à plat les personnages, les techniques et les compétences du jeu mais aussi et surtout à bien enregistrer la map qui se cache dans le coin droit, en haut de l’écran, pas forcément très lisible.