POINTS POSITIFS :
iskn

  • Concept
  • Produit ergonomique, simple d’utilisation
  • Compatible iOS, prochainement Android et PC/Mac.

POINTS NÉGATIFS :

  • Manque de précision
  • Application Imagink décevante
Obtenir chez :

iskn

Test réalisé en grande partie par ma petite sœur, dessinatrice et étudiante en école d’art.

PACKAGE

slate-black-edition

Black Edition : Slate Black + un stylo bille noir + 4 pinces de fixation

L’ardoise numérique est vendue aujourd’hui avec son câble USB de recharge, un stylo bille noir et une boite de 4 pinces de fixation sous le nom de « Black Edition ».

pack-color-edition

Color Edition : Slate colorée + une cover + un stylo bille noir et bleu

Le produit testé, comme vous le constaterez à travers les photos et orange.

La slate vient en effet du pack « Color Edition », une édition limitée à 2000 exemplaires regroupant une Slate colorée (bleue, verte, orange ou rose) avec son câble de recharge USB, un stylo bille noir, bleu et une cover permettant de protéger et de transporter son iPad et sa Slate. Une édition qui n’est plus disponible à ce jour.

the-ring

The Ring : 3 bagues, un crayon et un outil de fixation

Iskn commercialise aussi un pack avec 3 bagues, un crayon à papier et une fixation. Une bague, associée à un stylo permet de l’utiliser comme un stylet, reconnu par la tablette. La société commercialise aussi les 4 pinces dans un pack « Clips » pour les utilisateurs de la « Color Edition » qui n’ont pas l’utilité de la cover.

PRODUIT ET CARACTÉRISTIQUES

Autonome ou connectée ? Deux utilisations pour la Slate. La première avec l’Ipad ou l’iPhone et prochainement d’autres dispositifs (Android, PC et Mac) via l’application gratuitement Imagink et la seconde en totale autonomie.

  • Mode connectée avec l’application Imagink

Une fois l’appairage Bluetooth effectué, il ne reste plus qu’à dessiner sur sa feuille de papier déposée à l’avance par dessus l’ardoise (on a tendance à l’oublier …). L’application permet de sélectionner les outils de dessin (7 seulement au choix dont la gomme), la colorimétrie, gérer les calques et divers outils de partage, d’exportation et d’enregistrement des fichiers. Des outils qui en plus d’être peu nombreux n’ont pas tous un rendu fidèle à la réalité. Pour les dessinateurs qui aiment partager la création d’un dessin en vidéo, l’application offre cette possibilité. Un petit bonus sympa mais qui ne couvre malheureusement pas l’ensemble des défauts du logiciel et notamment son gros manque de précision ainsi que la quasi-impossibilité de faire un remplissage propre.

  • Mode autonome

Ce mode d’utilisation offre la possibilité aux créatifs d’utiliser la Slate sans iPad/iPhone. Le dessin est enregistré dans la mémoire interne de l’appareil (2Mo soit une cinquantaine de pages extensible via micro SD). Pour récupérer ses créations il faut soit connecter le dispositif à un ordinateur soit le connecter à un iPad/iPhone. Pratique uniquement pour prendre des notes.

CONCLUSION

L’ardoise Slate pourrait s’avérer idéale pour retranscrire directement ses créations sur un système informatique. Mais, l’application Imagink est à ce jour encore trop incomplète et manque d’outils permettant de réaliser de véritables œuvres. L’utilisateur doit donc importer son dessin sur un ordinateur pour le finaliser. Enfin le dispositif est peu précis, il arrive souvent que, même sans bouger la feuille, un point se déplace et que ce bug finisse par rendre impossible la bonne finalisation du dessin. Le produit est lui bien fini, simple d’utilisation et le concept séduisant mais la partie logiciel, pas encore au point.

Avis réalisé via un produit envoyé par le constructeur.

[gallery_bank type= »images » format= »thumbnail » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »false » album_id= »212″]