wonderbook-diggs-detective-privee-ps3POINTS POSITIFS :

  • Utilisation du Wonderbook
  • Scénario enfantin sympathique (jeu pour les enfants)
  • Références aux contes et comptines

POINTS NÉGATIFS :

  • Très court !
  • Aucune difficulté

Diggs Détective Privé est le second jeu nécessitant l’utilisation du Wonderbook après Book of Spells sorti presque un an plus tôt. Le détective privé développé par Moonbot Studios fait ses premiers pas en exclusivité sur la PlayStation 3 et ce depuis le 29 mai. Un jeu qui sera bien sûr adressé aux enfants !

Dans Diggs Détective Privé, vous incarnez donc Diggs chenille et détective qui doit à l’aide du joueur armé de son Wonderbook résoudre une enquête. Le cas présent, la chenille doit trouver le « meurtrier » d’Humpty Dumpty un œuf humanisé qui a fini en morceaux. Tout au long de son aventure, Diggs fera la connaissance de nombreux personnages dont les trois petits cochons (à noter les nombreuses références présentes dans le jeu …).

Diggs-Detective-Prive-2 Diggs-Detective-Prive-1

C’est en interagissant avec le Wonderbook, en tournant les pages, en le secouant, en le frottant, en le tournant de côté ou en déplaçant légèrement une page que vous ferez progresser l’enquête de Diggs et que vous retrouverez petit à petit les morceaux du pauvre Humpty Dumpty. Un véritable conte dans lequel le joueur n’interagira vraiment que très peu, l’essentiel étant de « vivre » l’histoire et de la faire progresser en tant q’un des héros de cette aventure.

Ainsi la manette du PlayStation Move sera totalement inutile pendant la première partie de l’expérience de jeu. Ce n’est que si vous voulez revivre l’histoire et débloquer les trophées que le motion controller sera vraiment utile puisqu’il permettra au joueur de remplir un objectif secondaire qu’est de prendre des photos.

Diggs-Detective-Prive-6 Diggs-Detective-Prive-5

Graphiquement plutôt joli, les plus jeunes prendront bien du plaisir à assister Diggs lors de son enquête. Le Wonderbook bien que parfois un peu grand pour le faire bouger dans tous les sens modélisera parfaitement les divers éléments (pièces, ennemis, tirs, …) présents tout au long des pages et des 3 chapitres du jeu. De temps en temps buggé, le joueur ne devra pas être trop brusque ni dans la pénombre sous peine que la caméra ne détecte pas parfaitement le livre.

La bande son plongera sans problème un enfant dans l’aventure, les voix correspondant parfaitement aux personnages (d’ailleurs la voix de Diggs est celle de Patrick Poivey, le doubleur de Bruce Willis) ! Mais malheureusement l’aventure finie très vite, trop vite puisque même un enfant finira le jeu sans aucune difficulté en moins de deux heures. Les trophées supplémentaires à obtenir ne prendront pas plus d’une heure à être débloqué. Dommage !

Diggs-Detective-Prive-3 Diggs-Detective-Prive-4

CONCLUSION

Diggs plaira aux plus jeunes, un jeu très sympathique et quelques parties de rigolades à vivre (notamment à se voir sur l’écran de la télé à faire tout et n’importe quoi avec le livre …). L’utilisation du Wonderbook se fait plus ou moins sans véritable difficulté, reste que le livre peut paraître encombrant lors de certains passages. Le scénario enfantin correspond au style du jeu et les nombreuses références aux contes et comptines de notre enfance sont plutôt agréables à retrouver dans cette histoire. Malgré tout, le jeu n’est nullement difficile, une fois le concept assimilé Diggs se boucle rapidement, trop car deux heures suffisent amplement à poser le jeu de nouveau dans sa bibliothèque.