POINTS POSITIFS :

  • Un FPS frais et fun
  • Visuellement très sympa

POINTS NÉGATIFS :

  • L’impossibilité de choisir avec qui et où jouer
  • Les bots …
  • Les parties peut être un peu trop rapides
  • Progression et améliorations trop rapides

titanfall

Éditeur : Electronic Arts
Développeur : Respawn Entertainment

 Disponible sur : ico24_PC ico24_XONE ico24_X360  

[dropcap size=big]A[/dropcap]lors que les FPS ne se renouvellent que très peu depuis quelques années et que deux grosses licences se partagent le marché des consoles, Battlefield 3 et Call Of Duty, Titanfall apporte un peu d’air frais et de nouveautés au genre, voir notre compte-rendu sur la présentation et preview de Titanfall.

Titanfall-4
Titanesque !

Vous n’êtes surement pas passé à côté de l’annonce de ce titre ou le nom du studio de développement Respawn Entertainment ne vous ai surement pas inconnu tellement la fin d’année 2013 et le début de l’année 2014 s’est rythmée des informations leakées ou non sur le jeu. Deux jours après les Etats-Unis, la France a le 13 mars 2014 accueilli sur PC et Xbox One le jeu de guerre des Titans, la version Xbox360 est elle disponible depuis le 11 avril.

Titanfall-2
On se sent petit …

Titanfall se déroule dans un univers futuriste dans lequel deux factions s’affrontent, la Milice, des voleurs et l’IMC qui souhaite exploiter le territoire spatial afin de s’enrichir. Titanfall se déroule donc sous la forme de batailles sur des maps de petites tailles où les deux équipes s’affrontent, deux équipes qui disposant de soldats équipés de jet-pack et de méchas, géants de fer surhumains.

Vous l’aurez donc compris, en plus des joueurs, s’ajoutent à chaque partie des PNJ, au final les parties se font en 12 contre 12 mais seulement 6 des protagonistes de chacune des deux équipes sont des humains, le reste étant des PNJ. Au final c’est plutôt chiant à la longue, surtout pour les joueurs qui arrivent parfaitement par la suite à maîtriser le gameplay et surtout au vu de l’intelligence de l’IA.

Titanfall-1
La puissance du Titan

Le joueur commence la partie en incarnant un simple soldat équipé de son jet-pack qui lui permet de faire des sauts un peu dingue dans l’espace et notamment de se cacher ici et là en hauteur à l’abri et d’éliminer en cachette ses ennemis (campeur !). La prise en main est simpliste et le soldat dispose d’un pouvoir de camouflage lui permettant de se rendre à moitié invisible et est équipé d’une arme lourde aidant à la destruction des Méchas.

Les Titans apparaissent dans le jeu une fois quelques kills effectués et au bout d’environ 2 minutes de jeu. Le soldat peut alors demander le largage de la bête d’acier qu’il faut ensuite rejoindre (à quelques mètres de votre joueur). Une fois entré dans la bestiole, on retrouve le même type de navigation qu’avec le soldat avec un gameplay légèrement revu mais l’armure est là plus colossale, les déplacements sont moins rapides et les attaques dévastatrices. Là aussi, le Titan dispose de ses propres capacités dont celle de tirer une rafale de missiles ou de se protéger des tirs avant de les renvoyer vers l’adversaire. Et puis, si le Guard Mode ne vous satisfait pas et que vous préférez continuer d’attaquer en tant que soldat, le Follow Mode permet lui d’être accompagné lors de vos déplacements par la machine. A noter que les autres joueurs de votre équipe peuvent monter sur votre Mecha en marche.

Titanfall-3
Graphiquement c’est assez moyen.

Avec l’expérience, les niveaux augmentent et permettent de débloquer des nouvelles armes mais aussi et surtout des nouveaux Soldats et Titans. Chacun disposant de ses propres atouts et de ses propres faiblesses.

Au final, on retrouve les classiques du FPS, une Campagne pas franchement glorieuse mais, elle a le mérite d’exister et un Multijoueur compétitif avec ses nombreux modes de jeux (Attrition, Dernier Titan, Point Clé, Capture de Drapeau et Chasseur de Pilotes). Reste encore que jouer sur ses propres serveurs et avec ses potes peut s’avérer plus efficace pour mener à bien la bataille et programmer une stratégie collective efficace.

CONCLUSION

Alors que les joueurs d’eSport regrettent que le titre ne soit pas encore adapté à la compétition, je suis plutôt satisfaite que certains joueurs avides et insolents (j’ai plutôt des mauvais souvenirs sur CS, BF et CoD) ne mettent pas les pieds sur cette bonne surprise vidéoludique. Une petite claque visuelle sur PC qui mérite toutefois bien des retouches notamment afin de ne pas permettre aux joueurs de progresser aussi rapidement, de déguerpir les bots, d’équilibrer les niveaux entre les deux équipes, choisir son serveur, etc. Bref il y a comme une impression de jeu pas tout à fait finalisé dans l’air. Outre cette parenthèse, Titanfall n’en est pas moins qu’un bon jeu à la prise en main rapide et au gameplay efficace.

Test du jeu effectué sur PC (Origin) via une clé envoyée par l’éditeur.