teslagradPOINTS POSITIFS :

  • Très beaux tableaux Steampunk
  • Les compétences du héros à découvrir au fil du jeu
  • Diversité des énigmes

POINTS NÉGATIFS :

  • Trop court 🙁
  • La map bordélique
Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

Rain Games

ico32_PS4 ico32_PS3 ico32_PSV ico32_WIIU ico32_PC

playstation-store steam

Teslagrad est un petit jeu vidéo indépendant d’aventure et de réflexion développé par Rain Games. Disponible au départ sur PC puis sur consoles de salon, Teslagrad fera son grand retour très prochainement sur PlayStation Vita. Teslagrad développé par le studio Norvégien Rain Games fait parti de ces jeux indépendant qui ont profité du programme Greenlight à la fois pour se faire connaître mais aussi et surtout pour apparaître sur la plateforme.

Teslagrad-2Teslagrad c’est l’histoire de ce petit héros dans un univers Steampunk qui enfant est pourchassé car il représente l’unique solution à la fin du règne du tyrannique monarque d’Elektropia. Ce petit bonhomme dont le joueur va prendre le contrôle doit résoudre des énigmes et récupérer l’ensemble des pouvoirs qui lui permettront finalement de tirer un trait sur le cruel destin de son monde.

Teslagrad-1Au départ, pourchassé, le joueur qui ne dispose d’aucun pouvoir se rend dans la tour Tesla qui cache à la fois les pouvoirs du petit héros ainsi que toute l’histoire du royaume. Cette histoire retranscrite en quelques pièces de théâtre dissimulées dans quelques salles du jeu et à travers un total de 36 cartes à récupérer afin de découvrir la vraie fin du jeu.

Le jeu de plateforme 2D cache bien des énigmes, pour les résoudre il faut obtenir les bons artefacts qui permettent d’inverser la polarité d’un objet, de se téléporter, de voler à travers un halo lumineux ou même de se servir d’un bâton magique comme d’une véritable arme capable de lancer un projectile lumineux. L’obtention de chacun des artefacts permet de se rapprocher du monarque, de ses sous-fifres et machines destructrices qui tenteront sous la forme de « Boss » de mettre fin à votre périple.

Teslagrad-3Magnétisme et polarité des champs électriques sont au cœur du titre. Pour progresser le joueur doit faire preuve de réflexion et d’ingéniosité en jouant avec deux polarités, bleue et rouge et en attirant ou en repoussant les éléments du décor ou son propre corps contre les plateformes. La moindre erreur est fatale car ce petit être sans nom ne dispose que d’une unique vie, si vous tombez, vous vous faites écraser ou électrifier, retour au dernier point de sauvegarde (heureusement nombreux). Contre certains Boss ou face à certaines phases du jeu, il n’est pas rare de rencontrer une certaine difficulté.

Graphiquement très beaux, les tableaux sont de véritables artworks, des œuvres qui prennent vie dans un univers bien sombre où les quelques notes de couleurs vives sont les forces électriques avec lesquels le joueur doit interagir où qu’il devra éviter.

CONCLUSION

Teslagrad est certes un peu court mais il n’en reste pas moins un véritable bon et beau jeu disponible sur PC ainsi que sur consoles. Son gameplay qui évolue au fil des compétences débloquées tout au long du jeu demande de la réflexion et de la persévérance car si le titre peut paraître enfantin, au final il n’en est rien. Seul bémol, les menus et notamment la carte du jeu qui très utile pour trouver les 36 cartes est quasiment inutilisable.

Test du jeu effectué sur PC (version digitale) via une clé envoyée par l’éditeur.