POINTS POSITIFS :

  • Nombreuses références à l’univers geek
  • L’univers cartoon et l’ambiance générale

POINTS NÉGATIFS :

  • L’illogique et l’exigence des enigmes
  • Les dialogues bien trop long
 randals-monday
Développeur : Daedalic Entertainment
Nexus Game Studios
 Disponible sur : ico24_PC

Daedalic Entertainment réputé pour ses point&click PC de qualité notamment la trilogie Deponia et Les Chroniques de Sadwick : The Whispered World a lancé à la mi-novembre son dernier jeu d’aventure et de réflexion, Randal’s Monday.

Randals-Monday-04Les développeurs qui ont travaillé avec Nexus Game Studios ont voulu à travers Randal’s Monday rendre hommage à certains classiques dont « Un jour sans Fin » et « Clerks », deux comédies sur l’amitié. La star de « Clerks » a d’ailleurs donné sa voix au personnage principal du jeu, Randal et a accompagné les développeurs dans la rédaction du scripte.

Randals-Monday-03Bourré de clins d’oeil à la culture geek, l’aventure de Randal se déroule lorsque le jeune héros se retrouve bloqué dans l’espace temps à vivre et revivre le même lundi, le plus difficile de sa vie. Je ne vous en dirai pas plus sous peine de vous spoiler littéralement le début du jeu. Comment s’en sortir ? Où trouver la solution pour sortir de ce problème et alors qu’une amitié est en jeu ?

Randals-Monday-01La solution, c’est au joueur de la trouver en progressant dans un jeu où s’entremêle de nombreuses enigmes parfois complexes et d’autres fois totalement illogiques où votre seule arme et de cliquer au bon endroit et/ou de raccorder ensemble les bons objets. Encore faut il les avoir débusqué …

A noter d’ailleurs la possibilité de jouer à l’ancienne, deux clics pour interagir avec les éléments ou de à la moderne, un clic permet d’interagir. Pour aider Randal et donc le joueur dans sa quête, le bouton central de la souris permet d’afficher les zones avec lesquelles il est possible d’interagir. Il est de plus possible de jouer directement avec une manette filaire, les contrôles s’avèrent là aussi tout aussi simples.

Randals-Monday-02Randal, le héros dont vous prenez le contrôle se déplace d’un point à un autre de la ville grâce au métro et doit bien souvent revenir sur ses pas pour collecter un objet oublié comme … un citron dans une gouttière ?!

Le joueur peut, heureusement, être assisté notamment grâce au même magazine qui contient les objets amassés tout au long du jeu via une catégorie spécifique contenant un système d’aide. Vous vous rendrez très rapidement compte de son importance lors de votre progression dans le jeu et de la nécessité de l’utiliser afin de parvenir à vos fins.

CONCLUSION

Randal’s Monday est une bonne petite découverte, un point&click qui s’avère toutefois parfois assez exigeant au vu des quelques incohérences dans le gameplay notamment dans les associations d’objets et la résolution des enigmes. Les références à la culture geek sont nombreuses et forcément très appréciées, l’ambiance générale est sympathique toutefois Randal’s Monday s’adresse à un public mature notamment lors de certaines séquences gores et/ou injurieuses.

Test du jeu effectué sur PC (Steam) via une clé envoyée par l’éditeur.