POINTS POSITIFS :

  • Gameplay fluide et enivrant
  • Les défis du mode Arène
  • Personnage saisissant

POINTS NÉGATIFS :

  • Rien de vraiment nouveau
  • Relativement court
 infamous-first-light
Éditeur : Sony
Développeur :
 Sucker Punch
Disponible sur : ico24_PS4amazon_commanderpriceminster_commanderfnac_commandercommander

Au cours de ses aventures dans la ville de Seattle, Delsin Rowe, dans le jeu Infamous Second Son va faire la rencontre de Fetch alias Abigail Walker. Le joueur ne découvre alors qu’une infime partie de la vie de cette jeune femme empreint de vengeance et dont le pouvoir est de contrôler le Néon. Ce pouvoir qui lui permet entre autre de se déplacer rapidement de part en part de la ville en laissant derrière elle une lumière rose électrique.

Infamous-First-Light-4Trois mois après la sortie d’Infamous Second Son, Fetch nous revient dans un DLC totalement axé sur son histoire, antérieure aux aventures de Delsin. Le joueur découvre une jeune femme sensible et l’amour d’un frère qui par solidarité va suivre Fetch, mise à la porte de chez ses parents. La jeune femme et son frère sont alors embarqués dans un vaste trafic de drogue qui mènera la fratrie jusqu’au drame.

inFAMOUS™ First Light_20140915011024Infamous First Light reprend les mêmes codes que son prédécesseur, le gameplay n’a pas vraiment évolué, notre héroïne a toutefois des pouvoirs en plus vis à vis de Delsin et une puissance de feu accrue. On note aussi l’ajout d’un mode arène lequel permet de tester ses nouveaux pouvoirs en cours de jeu mais aussi et surtout d’augmenter la durée de vie de l’opus en proposant toute une panoplie de défis dont le but est principalement de survivre aux nombreuses vagues d’ennemis qui tenteront de vous mettre à mal.

inFAMOUS™ First Light_20150215235913La ville connait aussi quelques minimes modifications, Fetch ne rencontrera pas les mêmes missions annexes que dans Infamous Second Son. La jeune femme aura toujours la possibilité de taguer les murs mais cette fois à l’aide de son pouvoir et non d’une bonbonne de peinture, elle pourra par exemple venir en aide à des otages et détruire des convois de drogue. Pour obtenir des flux lumineux, lesquels permettent de débloquer ou d’améliorer des compétences dans l’arbre prévu à cet effet, le joueur doit chercher les points lumineux sur sa carte, effectuer des courses contre des lumens qui se déplacent dans la ville afin de les attraper et détruire les drones de police.

Il faudra compter sur une durée de vie bien moins intéressante que dans Infamous Second Son, le jeu se bouclant globalement en l’espace de 4 heures et un peu moins du double pour tenter d’acquérir l’ensemble des compétences, finaliser le mode arène et obtenir le trophée platine.

CONCLUSION

Infamous First Light est un régal comme on aurait pu en attendre du jeu sorti quelques mois plus tôt. En réalité, Fetch est bien plus attachante que Delsin de par les épreuves qu’elle a vécu mais aussi pour son humanité plus présente. Le titre ne manque pas d’action et ne connait pas de missions inintéressantes en revanche la durée de vie et elle bien moins conséquente et le jeu manque de réelles nouveautés. Le système de Karma s’en trouve supprimé ce qui n’est pas une réelle gêne.

Test du jeu effectué sur PlayStation 4 (version CD) via un jeu envoyé par l’éditeur.

  • papy22

    Si vous avez aimé Infamous Second Son , il n’y a aucun doute que vous allez aimé celui-là.une histoire et un caractère intéressants,un Gameplay Lisse, avec une nouvelle génération des graphiques.