POINTS POSITIFS :

  • La densité de contenu
  • Le craft
  • La durée de vie conséquente

POINTS NÉGATIFS :

  • Les quêtes secondaires barbantes et répétitives
  • Les musiques répétitives
  • L’aspect graphique vieillot
 fantasy-life
Éditeur : Nintendo
Développeur :
 Level-5 & Brownie Brown
 Disponible sur : ico24_3DS amazon_commanderpriceminster_commanderfnac_commandercommander

Après le très réussi Ni no Kuni : La Vengeance de la sorcière céleste ainsi que les titres sortis en exclusivités sur Nintendo DS que sont la série des Inazuma Eleven, Professeur Layton et les Dragon Quest, Level-5 nous revient avec un nouveau RPG exclusif à la console portable 3D de Nintendo.

Fantasy-Life-04Le joueur choisi d’incarner un personnage dont il personnalise presque intégralement les caractéristiques physiques. De plus et c’est là un des points essentiels du jeu, une classe doit être choisie pour son personnage en début de partie parmi 12 au choix (Chasseur, Mage, Cuisinier, Mineur, Tailleur, Bucheron, Pêcheur, Paladin, Mercenaire, Mage, Alchimiste et Forgeron).

Fantasy-Life-01La classe choisie peut être ensuite changée après quelques heures de jeu en gardant l’ensemble des attributs que vous avez débloqué en incarnant la ou les classes précédentes. Chacune d’elles apportent ses spécificités propres et un lancement dans l’univers de Rêveria différent. Le joueur dispose de sa propre maisonnette, à la Animal Crossing, il peut personnaliser l’agencement de celle-ci et son ameublement en fabriquant ou en achetant le mobilier et acheter d’autres habitations plus tard dans le jeu.

Fantasy-Life-02Vous l’aurez donc compris, le craft est une des activités omniprésentes de Fantasy Life qui évoluera selon le métier que vous avez choisi d’effectuer.

Comme tout RPG, la progression du jeu s’effectue sur la base de quêtes, une histoire principale et de très nombreuses quêtes secondaires souvent extrêmement répétitives qui nécessitent principalement de droper sur les monstres certaines denrées demandées par les PNJ.

Fantasy-Life-03Au fil de la progression, diverses améliorations sont à débloquer grâce notamment à la liesse et aux points de compétences. Elles permettent de faire évoluer plus simplement la taille du sac qui gagne en volume et le nombre d’objets disponibles dans les magasins, la possibilité de vivre avec un animal, le niveau de sprint, de furtivité, etc.

Le joueur et jusqu’à 3 amis en local ou par internet peuvent s’entraider et parcourir le royaume de Rêveria de long en large afin d’y découvrir un bestiaires variés et une histoire certes simpliste mais animée par des cinématiques somptueuses. La BO n’est elle, clairement pas à la hauteur du jeu, les musiques s’avèrent vite répétitives.

CONCLUSION

Level-5 nous a habitué à des titres de meilleures qualités et bien plus prometteur que ce Fantasy Life maussade qui dispose certes d’un contenu conséquent mais l’aventure s’avère vite très répétitive notamment à travers les quêtes secondaires et cette histoire qui avance difficilement durant les premières heures de jeu. L’aspect graphique est là aussi bien en dessous de ce que l’on aurait pu attendre d’un jeu de cette envergure mais, heureusement, l’ambiance est agréable et la durée de vie de Fantasy Life est conséquente.

Test du jeu effectué sur Nintendo 3DS (version digitale) via une clé envoyée par l’éditeur.