Qu’en est‐il de la sécurité des paiements en ligne ?

C’est le secteur PCI‐DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) qui décide des normes de sécurité à adopter pour assurer les moyens de paiement par carte bleue d’une boutique en ligne et qui en détermine les standards. Il est notamment responsable de la protection des données bancaires enregistrées. 80 % des e‐commerçants ne seraient pas conformes aux normes de sécurité des processus de paiements, c’est ce que révèle l’étude de US Verizon Communications publiée dans cet article de ZDNet. Ce chiffre, 80 %, révèle la vitesse à laquelle l’Internet mute et à quel point les normes de sécurité doivent être en permanence réadaptées. Voilà une étude qui risque encore d’augmenter la méfiance et la frilosité des e‐acheteurs !

Comment payer sur le Net sans donner ses codes bancaires ?

Afin d’éviter toute fraude relative aux coordonnées bancaires, il existe plusieurs solutions alternatives de paiement en ligne plutôt pratiques qui ne requièrent aucune utilisation de la carte bancaire. Le site Paysafecard par exemple vous donne l’opportunité de procéder au paiement en ligne dans certaines boutiques partenaires avec une carte virtuelle prépayée que vous pouvez recharger tout comme un téléphone avec du crédit. Le célèbre portefeuille virtuel PayPal est également un système des plus sécurisés que vous devez créditer avec le montant souhaité afin de procéder au paiement. Enfin, vous pouvez aussi opter pour Internet Plus qui vous permet de régler vos dépenses à la fin du mois, via votre facture Internet mensuelle. C’est une solution pratique lorsque vous jouez régulièrement aux jeux‐video en ligne par exemple et que vous procédez à des micro‐paiements.

Conclusion

Via cette infographie (ci-dessous) réalisée par be2Bill en 2014, vous pourrez avoir un aperçu global les tendances du paiement en ligne. On s’aperçoit alors qu’encore 8 acheteurs sur 10 utilisent la carte bleue pour procéder au paiement en ligne alors que la fraude bancaire s’élève à 120,1 millions d’euro. Les solutions alternatives de paiement seront donc de plus en plus à envisager afin de protéger ses données de manière efficace. En parallèle, on observe un véritable boom du côté de m‐commerce, également confronté aux fraudes malgré des débuts timides en France.

infographie-paiement-en-ligne