Mi-mars, j’ai rencontré l’équipe de Wako Factory qui travaille actuellement sur son premier jeu indépendant, Samurai Riot. Wako Factory c’est l’histoire d’une petite équipe de Français, une dizaine de passionnés de jeux vidéo qui ce sont regroupés à Nantes et qui depuis 2014 travaillent sur leur toute première production.

L’équipe de Wako Factory s’est inspirée de la guerre Japonaise et des Beat’em Up des années 90 pour créer son titre. Un jeu vidéo en 2D, qui repose essentiellement sur la coopération. Le joueur peut aussi tenter l’aventure solo mais l’objectif premier est de s’aventurer à deux dans les arènes de Samurai Riot.

Dialogues courts et choix clés peuvent modifier le parcours de vos héros, leur aventure et influencer le déroulement des niveaux. Si Wako Factory annonce une durée relativement courte, le temps d’une soirée, l’équipe assure aussi que les joueurs auront un réel plaisir à parcourir de nouveau l’histoire en effectuant des choix différents afin de découvrir les 8 fins alternatives.

Samurai-Riot Samurai-Riot-0

Le mode coopératif offre aussi aux joueurs la possibilité de s’affronter l’un contre l’autre. Car les mêmes choix sont soumis aux deux joueurs qui doivent progresser ensemble. Alors si vous décidez de ne pas effectuer le même choix que votre ami, c’est un combat qui départagera les deux joueurs. La coopération permet aussi lors des combats, face aux vagues d’ennemis, d’effectuer des combos à deux. Notez aussi que le score total se divise en deux parties, montrant qui des deux joueurs s’est le mieux battu.

Deux personnages sont jouables, une femme et un homme. Sukane, accompagnée de son kitsune, Azu (animal légendaire Japonais) est rapide et agile. La jeune femme peut se servir de son animal, qui se transforme en en chaîne pour bloquer les attaques de l’ennemi et le piéger quelques secondes. Tsurumaru est un personnage plus lourd et plus brutal qui va plus facilement en première ligne, face aux ennemis, donner des grands coups de sabre.

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir en exclusivité un skin « Evil Sukane » à la sortie du jeu.

samurai-riot-nl

Qu’importe le personnage que vous choisissez, selon vos affinités, les mouvements des deux héros sont sensiblement les mêmes. Les attaques et la prise en main sont légèrement différentes. Tsurumaru, plus robuste pourra facilement balancer grossièrement des coups aux ennemis à proximité mais aura plus de difficulté à être agile et à combattre à distance contrairement à la fine Sukane. Le gameplay compte aussi sur une importante panoplie de mouvements et d’attaques avec des combos et des attaques combinées. Plusieurs jauges et données sont disponibles en haut de l’écran de jeu, permettant notamment de savoir quand lancer un combo et quand utiliser Azu ou les bombes (selon le personnage que vous avez choisi d’incarner).

Prise en main intelligente et immédiate, graphiquement intéressant pour les fans du style BD. Samurai Riot me rappellerait presque, graphiquement un Naruto, certes moins fluide dans l’animation mais tout aussi inspiré et coloré. Le jeu vidéo sortira certainement sur PC durant l’été et pour aider les développeurs à s’offrir une vitrine de choix, soutenez-les en votant pour Samurai Riot sur Steam Greenlight.

Invitée à tester le jeu.

[gallery_bank type= »images » format= »thumbnail » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »false » album_id= »249″]