Réalité virtuelle ou réalité augmentée, quelles différences et quel avenir pour ces deux technologies futuristes qui envahissent nos salons, nos bureaux et qui risquent bientôt d’envahir nos rues ?

Le gaming a tenté par le passé de s’approprier la réalité virtuelle et la réalité augmentée sans grand succès. Mais cette fois, ne serait-ce pas le début d’une nouvelle époque qui marquera réellement l’avènement du secteur.

Réalité augmentée et réalité virtuelle, quelles différences ?

Pour faire simple il y a d’un côté, la réalité virtuelle, un espace complètement fictif et de l’autre la réalité augmentée qui ajoute à la réalité, des éléments fictifs.

Les deux technologies étant différentes, les dispositifs le sont aussi. Les casques de réalité virtuelle englobent la totalité de l’angle de vue de l’utilisateur pour créer un nouvel espace, virtuel. Les dispositifs de réalité augmentée prennent souvent la forme de lunettes, plus discrètes et surtout plus confortables à porter à travers lesquelles on peut voir le monde réel.

Les consoles et les smartphones grâce pour ces derniers aux appareils photos ont aujourd’hui aussi la possibilité de produire de la réalité augmentée. Notons le très populaire Pokémon Go sur lequel 1&1 a réalisé un article à savoir comment Pikachu aide le e-commerce. On considère que la réalité virtuelle c’est 75% de virtuel et 25% de réel et la réalité augmentée, 75% de réel et 25% de virtuel.

Casques de réalité virtuelle et réalité augmentée

Il y a actuellement 3 types de casques de réalité virtuelle, ils sont soit compatibles avec une console, un pc ou un smartphone.

Compatibilité du casque Nom du casque Prix
PC HTC Vive900€
PCOculus Rift600€
PCOSVR (Razer)500€
PlayStation 4PlayStation VR400€
Smartphones SamsungSamsung Gear VR60€
SmartphonesGoogle Cardboard0 à 10€

Google a récemment officialisé son casque de réalité virtuelle, le Daydream View qui devrait sortir dans l’année.

Du côté des casques de réalité augmentée, dont le plus populaire est le HoloLens le marché est plus fermé et les produits ne sont pas vraiment accessibles au grand public. Il faudra se tourner vers les consoles et smartphones pour pouvoir en profiter.

Les jeux vidéo et la réalité augmentée

Le plus populaire et le plus joué c’est Pokémon Go ! Et pourtant il existe une multitude de jeux en réalité augmentée comme Drakerz, un jeu de cartes disponible sur PC ou même Invizimals disponible sur PSP puis PlayStation Vita et plus ancien encore les jeux Eye Toy disponibles sur PlayStation 1. Nintendo a même cédé avec sa 3DS commercialisée avec des cartes de réalité augmentée.

Le marché est encore jeune et compte essentiellement à ce jour des titres sur smartphones. Pour des expériences plus intenses, il faudra attendre la commercialisation de casques de réalité augmentée comme le HoloLens qui promet de folles heures de jeux.

Les jeux vidéo et la réalité virtuelle

Du côté des jeux en réalité virtuelle, les casques étant plus accessibles, le catalogue des titres est aussi plus dense.

Du côté des jeux PC, c’est Steam qui distribue la majorité des titres et il y en a pour tous les gouts et tous les budgets. Sur PlayStation 4, les jeux sont moins nombreux mais quelques rares très bons titres sont commercialisés comme EVE Valkyrie. Sur les smartphones c’est Oculus qui commercialise les jeux compatibles Samsung Gear VR via l’Oculus Store, du reste il faudra se rendre sur le Google Play.

Chaque semaine à son lot de petites et grosses sorties et l’année 2017 devrait voir apparaître quelques belles licences avec on l’espère des nouveaux titres Star Wars en réalité virtuelle.

Quel avenir pour les technologies virtuelles dans le gaming ?

Passé l’effet nouveauté, la réalité virtuelle ne risquerait-elle pas de devenir gadget dans le monde du gaming ? La réalité augmentée semble déjà plus prometteuse et devrait permettre de faire le parallèle entre deux univers bien distincts. Ces technologies ont certainement plus d’avenir dans la médecine et même dans l’immobilier mais dans l’univers des jeux vidéo, rien ne dit que ça puisse durer, seuls les constructeurs et surtout les éditeurs et développeurs pourront écrire la suite de cette belle histoire.