Samsung m’a invité à découvrir et tester la dernière version du casque de réalité virtuelle développé en partenariat avec Oculus, le Samsung Gear VR. Un casque commercialisé depuis fin mars pour environ 200€. Il faudra toutefois disposer du Galaxy S6 ou Galaxy S6 Edge pour pouvoir utiliser le Gear VR. Aucun autre smartphone n’est (pour le moment) compatible avec le Gear VR. A noter quelques améliorations vis à vis de la précédente version notamment en ce qui concerne l’ergonomie globale du produit et l’ajout d’un port de recharge pour le téléphone.

Lorsque le smartphone est pour la première fois ancré au casque, celui-ci va télécharger et installer l’Oculus Store Samsung. Ce dernier permet d’obtenir des applications et jeux compatibles avec le casque de réalité virtuelle.

Une grande majorité des applications sont gratuites, d’autres ne sont que des démos de jeux payants. Je n’ai pas eu le temps de faire le tour de l’ensemble des applications disponibles, le store regorge de contenus souvent exclusifs, qu’il est donc impossible de retrouver dans le Google Play.

Samsung Gear VR : produit et confort

Le Samsung Gear VR se règle facilement grâce à des petites sangles ajustables sur chacun des côtés du casque. Une sangle supplémentaire éditionnée à un morceau de plastique sur le dessus du casque permet de maintenir en place ce dernier sur la tête de l’utilisateur. À l’arrière, un nouveau morceau de plastique maintient confortablement le casque.

Le téléphone s’appose sous le boitier de protection à l’avant, directement ancré dans le port de recharge entre deux pinces. Deux boutons pour régler le volume sont situés sur le côté droit du casque ainsi qu’un bouton retour et plus bas, le pavé tactile. Le réglage de la netteté s’effectue à l’aide d’une molette située au-dessus du casque, au niveau du front.

Le casque est confortable même après plusieurs minutes d’utilisation aucune gène ne se fait ressentir, ni au niveau des yeux ni même au niveau de la tête. Toutefois, de la buée envahit rapidement les lentilles et obstrue la visibilité de l’utilisateur. Le jour de la prise en main du produit, il faisait assez chaud dans les bureaux. À essayer de nouveau dans des conditions climatiques plus correctes.

 

Contenu : applications et jeux

Par manque de temps, au vu du contenu et car je n’avais malheureusement pas de manette sur moi, je n’ai pu tester que certaines applications et jeux.

Oculus-StoreLe store regorge toutefois d’un bon nombre de jeux et d’applications, souvent gratuits. Les déplacements à travers l’interface s’effectuent de manière intuitive à l’aide du pavé tactile et du bouton retour.

Des applications

Battle-for-the-Avengers-TowerL’équipe de Samsung nous a d’abord fait découvrir l’application « Battle for the Avengers Tower« , laquelle enferme l’utilisateur dans une scène d’action du dernier film où les Avengers plongent, tirent, cognent dans tous les sens. Le joueur peut se déplacer à 360° pour observer ce qui se déroule dessus, dessous, derrière et devant lui.

oculus-cinemaJ’ai ensuite fait un tour du côté d’une vidéo de simulation de ski avec Luc Alphand. Cette vidéo manquait vraiment de dynamise mais c’est l’une des rares applications testées où l’utilisateur est véritablement intégré dans l’action, Luc allant jusqu’à communiquer directement avec le skieur (vous). La même technique permettrait par exemple de s’offrir une partie des sensations d’un skieur-cascadeur.

La vidéo promotionnelle BMW et l’Oculus Cinema ne m’ont là aussi pas vraiment secoué. La première application est sans intérêt et la seconde a le mérite d’exister. Il est préférable de regarder un trailer, une bande annonce ou un film sur un bel écran TV avec un rendu propre qu’avec le Gear VR sur le nez, le rendu visuel étant nettement moins bon.

Des jeux

La plupart des jeux nécessitent, malheureusement, de disposer d’une manette. Dommage, il n’y en avait pas. Impossible donc de jouer à Herobound ou même Bombsquad. Je me suis toutefois longuement attardée sur Anshar Wars et un jeu de tir dont je ne me souviens plus du nom.

Anshar-warsDu côté des jeux vidéo, c’est une toute autre histoire, Anshar Wars exploite un maximum les possibilités offertes par le Samsung Gear VR. Les déplacements se font en fonction de la manière dont vous déplacez votre tête, les tirs à l’aide du pad tactile, bref l’utilisateur devient joueur et contrôle un petit vaisseau qu’il doit sauvegarder, le résultat est plutôt sympa !

Le jeu de tir permettait de contrôler un pistolet là aussi en déplaçant son visage et de tirer à l’aide du pavé tactile. Les parties s’effectuent en ligne en versus contre un joueur. L’objectif est de tirer sur l’ensemble de ces cibles et pourquoi pas sur les cibles adversaires le plus rapidement possible.

J’espère pouvoir vous faire profiter prochainement d’un véritable test du Samsung Gear VR sur toute la partie gaming 😉

[gallery_bank type= »images » format= »thumbnail » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »false » album_id= »180″]
Sponsornot