Durant la Gamescom, j’ai eu l’occasion de découvrir une partie du gameplay de Dishonored 2 mais, sans pouvoir y jouer. Ce même niveau, on m’a invité à le jouer dans les bureaux de Bethesda il y a quelques jours avec la possibilité d’incarner Emily ou Corvo, son père, héros du premier épisode.

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

bethesda arkane-studios

ico32_PS4 ico32_XONE ico32_PC

 fnac_commander  amazon_commander

Mon choix s’est forcément porté sur Emily, héritière de l’empire qui maîtrise aussi bien les pistolets, que les épées, poisons et autres armes létales ou non. La jeune femme a de plus développer des aptitudes propres au personnage et donc pour certaines, différentes de son paternel.

Dans les deux missions données dans cette démo, le joueur doit dans un premier temps récupérer un personnage emprisonné dans un manoir puis se débarrasser du scientifique qui l’a enfermé. L’environnement du manoir évolue au gré des interactions effectuées avec plusieurs manivelles disposées dans les nombreuses salles. Alors que certaines font tourner les salles, d’autres les font changer d’étage et d’autres encore transforment complètement l’environnement laissant apparaître des escaliers ou des robots qui défendent les lieux. Il faudra aussi compter sur les quelques plateformes qui ont tendance à faire bouger les murs. Le puzzle est bien ficelé et le sauvetage du prisonnier se fera non sans difficulté.

Du côté des ennemis que j’ai côtoyé, il y a d’un côté les automates et de l’autre les humains. Vous avez la possibilité d’effectuer les missions sans tuer personne, sans vous faire repérer, en vous faufilant grâce à vos compétences ou en utilisant des armes non létales. Mais, cette approche, plus complexe, demande une maîtrise totale des compétences et des armes dont dispose votre héros (ou votre héroïne). A la fin de la démo, cette manière de faire se répète lorsque vous tombez nez à nez avec le scientifique que vous devez éliminer. Si le choix le plus simple est celui de tuer votre adversaire, vous avez aussi la possibilité de le paralyser à l’aide des outils disponibles dans son espace de travail. C’est certes plus complexe, plus long mais c’est aussi plus plaisant.

Si cette démo ne donne qu’un faible avant goût des possibilités dans Dishonored 2 et que notre personnage possédait assez de potions pour lui remonter le moral et la vie pour éviter de perdre, il faudra attendre quelques mois avant de se faire un avis. Mais, le titre s’avère déjà très prometteur, à la hauteur du premier opus que je vous invite à faire ou re-faire. Graphiquement Arkane s’est légèrement et si le jeu ne s’avère pas époustouflant et que les textures sont encore un peu brouillonnes le gameplay reste lui tout aussi jouissif.

Invitée à tester le jeu.

[gallery_bank type= »images » format= »thumbnail » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »false » album_id= »331″]