Après ma preview du jeu Agents Of Mayhem disponible en démo lors de la Japan Expo, je vous invite à découvrir mon avis rapide sur Danganronpa V3 : Killing Harmony et Ys VIII : Lacrimosa of Dana, deux titres déjà disponibles au Japon qui étaient en démo sur le stand de Koch Media avant leur sortie en France.

Danganronpa V3 : Killing Harmony

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

 

 ico32_PS4 ico32_PC

fnac_commander  amazon_commander

Danganronpa V3 s’est affiché à la Japan Expo sur le stand de Koch Media à travers une très très très longue démo. Une démo interminable qui est en fait l’introduction du jeu.

On y découvre donc une partie de l’intrigue et du gameplay du nouveau jeu qui sortira sur PC, PlayStation 4 et PlayStation Vita le 29 septembre.

Le joueur se retrouve enfermé dans une école et doit mener l’enquête pour parvenir à sortir de cette prison où d’étranges robots et oursons humanisés le retienne lui et d’autres lycéens tout aussi talentueux.

La démo est constituée principalement d’interactions avec les objets et les autres personnages afin d’en dessiner le profil. Il faudra s’y faire, Danganronpa V3 est un jeu qui repose quasi-essentiellement sur des textes puisqu’il s’agit d’un visual novel.

La direction artistique de Danganronpa V3 a tout du jeu japonais, avec des personnages, des univers, des voix et des textes stylisés comme des mangas. De plus, et c’est la bonne nouvelle, Danganronpa V3 sera disponible avec un sous-titrage Français, l’occasion parfaite de découvrir la licence.

Si vous appréciez le style et le genre, je vous invite à céder à la tentation car il est plutôt rare de voir débarquer ce type de jeu sur notre territoire.

Ys VIII : Lacrimosa of Dana

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

 ico32_PS4 ico32_PC

fnac_commander  amazon_commander

Adoal et Dana sont rappelés dans des nouvelles aventures héroïques, l’occasion une fois de plus de prouver leur talent et de démontrer leur courage.

Ys VIII n’innove pas vraiment et la licence commence sérieusement à prendre un gros coup de vieux surtout lorsqu’on lance la démo et qu’on constate que la direction artistique est passée aux oubliettes. Difficile de se dire que Ys VIII tourne sur PlayStation 4 …

La démo m’a embarqué en plein milieu de l’aventure sur une île, accompagnée de mes deux acolytes, un peu perdue à la recherche de coffres, d’items à récolter et de monstres à dézinguer.

La construction de nouveaux équipements et d’armes, la gestion de l’inventaire et de ses compétences jouent un rôle essentiel lors des batailles et dans les donjons.

Et très franchement ces textures qui arrachent les yeux font vraiment tâche avec le gameplay toujours aussi sympa, simple et pourtant accrocheur des Ys. Dommage l’envie de progresser se dissipe vite avec cette forte impression de jouer à titre PlayStation 2.

Invitée à l’événement.