Le vingtième film Pokémon sortira dans le monde entier le 15 juillet. Cette année, la Japan Expo s’est offert une avant-première de folie puisque Pokémon, le film : Je te choisis ! était diffusé une semaine avant sa sortie.

Plus de 3500 spectateurs étaient attendus pour voir gratuitement le film. Encore fallait-il avoir la chance d’être dans les premiers arrivés sur place le matin même pour récupérer le précieux ticket d’accès à la diffusion du film. Par chance je n’ai pas eu à attendre puisque Pokémon Company (et je les remercie) m’avait convié à l’événement.

La diffusion s’est faite en japonais sous-titré français en compagnie d’une partie de l’équipe ayant travaillé sur le film dont Rica Matsumoto, voix japonaise de Sacha et le réalisateur du film, Kunihiko Yuyama. La salle de projection n’étant pas légèrement surélevée à l’arrière et avec le monde présent, j’ai du m’adapter au fait de ne pas voir les sous-titres … :p

Un Pikachu-Sacha disponible sur Pokémon GO

Notons que pour fêter la sortie du film et la première année de sortie de Pokémon GO, le Pikachu sauvage s’est transformé en Pikachu portant la casquette de Sacha. Vous pouvez le capturer jusqu’au 24 juillet à 22h.

Si vous le faites évoluer, il se transformera en Raichu avec la casquette de Sacha et vous pouvez trouver dans les oeufs 2km un Pichu toujours avec la casquette de Sacha.

Une réinterprétation inédite

Bien qu’un grand nombre d’éléments proviennent directement du premier épisode de la série, ce nouveau film est avant tout une réinterprétation du début des aventures de Sacha et Pikachu. L’histoire se concentre autour de la rencontre entre Sacha, Pikachu, leurs amis et Ho-Oh, un Pokémon légendaire de deuxième génération.

L’occasion pour les créateurs d’ajouter un grand nombre de nouveaux héros, Sacha n’étant plus accompagné par Pierre et Ondine mais par Justine (avec son Tiplouf) et Honoré (avec son Lucario). De même, des nouveaux Pokémon, des dernières générations font leur apparition dans le film dont Marshadow issu de Pokémon Soleil et Lune.

Si l’idée de départ était bonne, le scénario est un mélange d’idées qui finissent par aboutir sur une scène aussi incompréhensible qu’inutile. Réécrire l’histoire qui a fait naître ses deux héros, n’est pas chose facile et il est clair que le scénariste est allé un peu loin dans le wtf. Cette scène aura au moins le mérite de justifier la nouvelle version de Pikachu.

Côté réalisation, l’ensemble des éléments sont de toute beauté, toujours très colorées, jamais brouillons et les combats sont soigneusement animés. Difficile de replonger les yeux dans les premiers épisodes de Pokémon datant des années 90 quand on a l’occasion de profiter d’une meilleure qualité d’image et surtout d’une réalisation très largement plus soignée. Dommage, car au final, il n’y a que le scénario qui fait tâche dans ce nouveau film.

Invitée à la projection du film.