Le film CARS 3 est disponible au cinéma depuis le 2 août. J’ai eu l’occasion de le voir quelques semaines avant sa sortie, l’occasion de vous donner mon avis sur les nouvelles aventures de Flash McQueen qui ont débuté sur grand écran dix années plus tôt, en 2006.

Une nouvelle génération de bolides plus performants fait sont entrée sur les circuits. Flash McQueen n’est plus à la hauteur comme nombre de ses éternels concurrents. Désormais mis à l’arrêt et aidé de Cruz Ramirez, une mécanicienne, il va devoir faire preuve d’empathie et de modestie pour porter le numéro 95 sur le haut du podium.

Après un premier opus satisfaisant et un second plutôt décevant, Pixar a choisi de reconduire la licence aux trop nombreux produits dérivés portés par les jeunes garçons de moins de dix ans. Il faut dire que la recette a tout pour satisfaire les plus jeunes qui ont la critique plus tendre et qui ont vu en Flash McQueen et ses amis des héros à la hauteur de leurs attentes. Personne n’avait jusqu’alors eu l’idée d’humaniser une voiture pour la rendre encore plus attachante aux yeux des plus jeunes.

Cette fois John Lasseter n’est plus aux commandes. Malgré quelques très bons films qui ont fait le succès de Pixar comme Toy Story ou 1001 pattes, l’homme s’est littéralement vautré avec Cars 2. Il se contentera donc d’un Toy Story 4, pas franchement très attendu par les premiers fans.

Brian Fee qui avait déjà travaillé sur les storyboards des premiers opus prend donc la relève. Si le scénario n’est pas folichon, il se permet au moins de rattraper les inepties du second film, largement inspiré du premier sans toutefois en faire un copier/coller lourdingue.

Le plus saisissant dans ce nouvel opus reste l’arrivée d’un nouveau personnage, Cruz Ramirez. Si avant la fin du film vous comprendrez sa destiné, ce personnage féminin est extrêmement attachant et se construit tout au long de l’histoire effaçant même parfois la présence de Flash. Et puis on ne va pas se mentir, voir un personnage féminin mis au premier plan dans un film de bagnoles, ça fait quand même sacrément plaisir.

Autre personnage qui revient sur le devant de la scène, Doc Hudson. Cars 2 n’avait pas réussi à lui rendre un véritable hommage et c’est désormais chose faite. Rappelons que Paul Newman, son doubleur est décédé en 2008 et n’avait donc pu prêter sa voix au personnage que dans le premier opus. Le destin de Doc Hudson avait donc été scellé entre le premier et second film. Doc Hudson sera donc de « retour » dans ce nouvel épisode ou en tout cas sa présence sera importante et impactante dans le déroulement du film.

Cars 3 donne le sentiment que la licence vient de signer sa fin, une bonne fin. Il sera difficile de relancer la machine pour un nouveau tour de circuit. Sauf si Pixar nous joue un nouveau coup à la Toy Story 4.

Invitée à la projection du film.