Après l’Alpha Pad, la manette eSport PC selon Nacon, le constructeur s’est attaqué à proposer sa propre vision de la manette PlayStation 4, la Revolution Pro Controller. Une manette qui se veut personnalisable pour plus d’ergonomie et pour répondre aux besoins de chacun en matière de performances logicielles et matérielles.

La Nacon Revolution Pro Controller est déjà commercialisée et il faudra débourser un peu plus que le prix d’une simple Dualshock 4 pour l’acquérir. Notez qu’il s’agit d’un produit certifié par PlayStation.

Obtenir chez :

fnac_commander  amazon_commander

Déballage et prise en main

C’est dans un très bel étui cartonné noir et moulé qu’est emballée la manette Revolution Pro Controller et l’ensemble de ses accessoires. Nacon veut briser ce lien qui l’attache aux produits d’entrée de gamme, notamment avec ses anciens périphériques. Si ce changement passe par l’aspect et la qualité des produits il en est de même pour l’emballage de ces derniers. Le packaging contient :

  • la manette Revolution Pro Controller
  • une pochette de rangement
  • un câble de connexion USB tressé de 3 mètres
  • un adaptateur/capuchon pour brancher le câble
  • 6 poids : 2 x 10 grammes, 2 x 14 grammes et 2 x 17 grammes
  • une clé pour ouvrir les deux socles à poids dans la manette
  • des stickers Nacon
  • une notice

Bonne nouvelle, la manette est loin d’avoir l’aspect d’un jouet, contrairement à sa grande sœur sur PC. Le design est plus propre même si à mon sens, le plastique utilisé pour les gâchettes fait toujours un peu cheap. La Revolution Pro Controller est recouverte d’une seconde peau plastique lisse qui risque de laisser bien des traces mais qui s’avère surtout très agréable entre les mains.

Après avoir déballé le tout, vient l’heure des premiers réglages esthétiques et ergonomiques. La manette étant uniquement filaire, il faudra connecter cette dernière au câble USB et insérer le petit capuchon entre les deux. Une minuscule notice explique comment s’y prendre et sauf si vous êtes manchot difficile de ne pas y arriver du premier coup. La manette est aussi très légère, peut être trop pour certains utilisateurs, il faudra utiliser la clé fournie pour commencer à ajuster le poids du côté des deux poignées (2 poids maximum par poignée).

Je suis juste un peu déçue de ne trouver qu’une simple pochette pour ranger la manette et ses accessoires. Un véritable étui rigide était fourni avec l’Alpha Pad pour le protéger. Au vu de la beauté du produit et de son prix, je vous conseille si vous transportez la manette, d’acheter rapidement de quoi mieux la protéger.

Côté Hardware

Première grosse innovation, les raccourcis situés au dos de la manette. Certains joueurs connaissent déjà ce type de modifications, que l’on retrouve déjà sur la manette Xbox One Elite ou sur des manettes compétitives comme les Burn Controllers ou les Scuf Gaming. Ici c’est un entre deux, mi-palettes mi-boutons situés sur le bas de la manette, 4 macros personnalisables (une touche ou une combinaison de touches) via le logiciel. Ces macros sont particulièrement utiles pour les jeux compétitifs, jeux de combat ou FPS.

Les deux autres boutons situés à l’arrière de la manette permettent de récupérer et de switcher entre les profils enregistrés. Le bouton Mode est un switch entre le profil de base, Mode Pro (led bleu autour du joystick droit) et les autres profils en Mode Personnalisé (led rouge autour du joystick droit). Une fois le Mode de la manette changé, le bouton Profile peut être utilisé pour switcher sur l’un des 4 profils enregistrés. Une petit led rouge à l’avant indique le profil activé.

Si au départ la prise en main semble complexe, passées quelques minutes de jeux, ces boutons s’avéreront aussi praticables que ceux situés à l’avant de la manette. La prise en main va simplement légèrement évoluer pour englober l’ensemble du produit.

L’amplitude des joysticks a été revue à la hausse pour passer à 46° contre les 38° d’origine. Ce changement doit permettre d’améliorer la précision, il est là aussi paramétrable via le logiciel Nacon. Notons aussi que les deux joysticks sont légèrement surélevés, le joystick gauche est désormais concave (imprime la forme du doigt) et le joystick droit est lui convexe (plus arrondi).

La croix directionnelle adopte un design en forme de nénuphar pour une meilleure prise en main (surtout pour les gros doigts) et aussi plus de précision dans les jeux. Ayant des petits doigts, je ne me sens que moyennement à l’aise avec ce joystick peut être un poil trop gros.

On se rapproche d’un entre deux, mi-Dualshock mi-manette Xbox. Les joystick étant désormais disposés asymétriquement et le format plus gros ce qui devrait très largement satisfaire les joueurs qui ont des grosses mains ou qui passent des heures à jouer.

Côté Software

Le logiciel Revolution Software qui permet de personnaliser la manette et disponible en téléchargement gratuit sur le site de Nacon. Depuis peu, il est accompagné d’une chaîne Youtube #TutosREVOLUTION qui aide les utilisateurs à réaliser des réglages précis sur leur manette et surtout à les comprendre. Le logiciel de gestion des profils est simple d’utilisation et plutôt bien développé.

Nacon propose déjà à ses utilisateurs de télécharger 7 profils prédéfinis, la manette pouvant en enregistrer jusqu’à 4. On retrouve ainsi en téléchargement libre un profil arcade, COD, Destiny, FPS, FPS Pro, Neutre et Street Fighter. Chacun des profils apportant son lot de modifications sur la manette pour répondre au mieux aux spécificités de gameplay de chacun des jeux. L’utilisateur a aussi la possibilité de créer ses propres profils.

Pensez à laisser la PlayStation 4 allumée à côté de l’ordinateur, afin de tester la Revolution Pro Controller après chaque modification. Vous pouvez ainsi réajuster rapidement les réglages, si besoin est. Le logiciel dispose de plusieurs axes de personnalisation :

  • Joystick droit : rayon de la zone morte + courbe de réponse du joystick
  • Gâchettes : course de la gâchette
  • Macros : on/off + définition des 4 macros
  • Raccourcis : on/off
  • Mapping des boutons
  • Vibrations : on/off
  • Backlight (led situé sur le joystick droit) : on/off

Pourquoi craquer sur la manette Nacon plutôt que sur une Dualshock 4 ?

Passé l’esthétisme de la manette et ses nouveaux boutons, il faut surtout s’attarder sur la partie hardware et software. La Revolution Pro Controller n’est pas qu’une simple copie de la manette officielle PlayStation 4, elle apporte un grand nombre d’améliorations techniques qui sont forcément plus ou moins utiles selon les jeux et l’utilisateur. Si vous achetez la console sans lancer le logiciel, sans récupérer ou créer des profils, c’est tout bonnement inutile. Pensez qu’il s’agit d’une manette construite pour répondre à vos besoins en matière de gameplay et pas simplement pour se transformer en Dualshock bis. On ne peut que regretter la taille peut-être trop juste des boutons des macros à l’arrière. Pour ce qui est des gâchettes c’est surtout une question d’habitude, même si là aussi c’est un poil trop petit. La véritable réussite se situe dans les joysticks qui sont à mon sens parfait pour jouer et encore plus lorsqu’on s’attarde sur la partie logicielle. Par contre mon avis reste assez mitigé sur la croix directionnelle que j’ai encore du mal à utiliser correctement.

margxt_excellent

Avis réalisé via un produit envoyé par le constructeur.

Sponsornot