tearaway-unfolded-ps4POINTS POSITIFS :

  • Les interactions avec la manette
  • L’univers et sa bande originale
  • Tearaway sur grand écran

POINTS NÉGATIFS :

  • Tearaway 1.5, peu de nouveautés
  • Mode créatif bien moins précis
  • Positionnements de la caméra
  • Manette qui se décharge bien plus rapidement
Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

sony media-molecule

ico32_PS4

fnac_commander priceminster_commander amazon_commander

Tearaway a déjà largement convaincu les joueurs, en tout cas ceux disposant d’une PlayStation Vita. Mais, comme la petite portable de Sony se vend mal et que le titre a reçu des critiques positives, PlayStation s’est très certainement demandé si ce n’était pas intéressant de faire travailler Media Molecule sur une version PlayStation 4. Ni une ni deux et sans surprise, Sony dévoile le trailer de Tearaway Unfolded à l’E3 2015 pour une sortie discrète quelques semaines plus tard.

Je vous invite dès à présent à consulter mon précédent avis sur Tearaway qui complétera mes propos.

Une fois de plus le joueur contrôle Iota ou Atoi, le messager ou la messagère dans un monde tout en papier. Le scénario n’a pas beaucoup évolué et le joueur a toujours deux rôles, le/la « Vou », une entité créatrice et celui de contrôler le petit personnage, héros (ou héroïne) jusqu’à la fin de son aventure. Le gameplay du jeu a lui évolué pour s’adapter à ce nouveau support et donne lieu à quelques suppressions, modifications et ajouts de niveaux.

La manette Dualshock 4 remplace la console PlayStation Vita, les interactions avec l’univers de Tearaway sont donc très différentes. Au fil du jeu, notre messager (ou messagère) va découvrir, l’utilisation des plateformes rebondissantes via le pad tactile, la transformation en boule qui permet de se hisser dans des petites crevasses et surtout le saut. Le joueur « Vou » va lui, dans un premier temps, pouvoir activer un faisceau lumineux qui se contrôle à l’aide du gyroscope de la manette et des gâchettes. Cette lumière éclaire les niveaux les plus sombres, supprime des obstacles et aveugle les ennemis.

L’ensemble des autres manipulations sont liées au pad tactile. Un pad qui permet de contrôler le vent via un simple switch du doigt dans la direction voulue. Cette manipulation offre la possibilité de déplacer des plateformes ou des obstacles et de dérouler des tapis. Le contrôle du vent s’avère aussi utile pour déplacer votre petit messager (ou messagère) lorsqu’il/elle doit utiliser des avions en papier. Mais, le pad tactile n’offre pas que des bonnes nouveautés, le mode créatif est en effet lié à ce dernier. Le joueur doit donc dessiner flammes, trophée, bouche et autres formes en déplaçant son doigt sur la surface tactile … l’enfer.

Enfin, le joueur peut interagir directement avec le personnage de papier. Atoi ou Iota peut ainsi passer des éléments du jeu et animaux au joueur qui peut ensuite les lancer dans le niveau, sur une cible, un obstacle ou une plateforme. Cette mécanique est la plus grosse réussite du titre surtout dans les nouveaux niveaux du jeu qui s’avère bien plus intéressants lorsqu’on a déjà parcouru le titre sur Vita.

Notez que l’application compagnon permet d’interagir avec le jeu mais son utilisation est limitée à la décoration de l’univers du jeu comme la projection de confettis personnalisés à l’aide du tapis d

CONCLUSION

Tearaway Unfolded n’apporte pas de grosses nouveautés vis-à-vis de son prédécesseur. Dur de faire mieux et de trouver plus de fonctionnalités à exploiter dans une manette que dans une console. Mais Tearaway Unfolded s’en sort très bien et arrive à intégrer le joueur dans l’aventure en brisant la barrière de l’écran, encore plus si ce dernier dispose d’une PlayStation Camera. L’histoire est presque la même, le cheminent aussi mais, quelques niveaux ont été modifiés ou ajoutés pour s’adapter aux nouvelles fonctionnalités de gameplay qu’offre la Dualshock 4. Tearaway Unfolded est au final, un portage plutôt réussi de la version Vita et visuellement plus attrayant.

  • Tearaway Unfolded pour qui ? Les fans de LittleBigPlanet ou du précédent opus Tearaway sur Vita qui n’ont pas peur du peu de nouveautés. Les joueurs à la recherche d’un titre poétique, simple et créatif.

margxt_bon

Test du jeu effectué sur PlayStation 4 (version CD) via un jeu envoyé par l’éditeur.

L’avis des blogueurs et des pros :

  • Ashesheart : «Dès le lancement du jeu, le messager est transporté dans une histoire dont « Vou » êtes le héros. Une fois commencé on a vraiment du mal à s’arrêter de jouer.» – lire le test
  • Coupleofpixels : « Les fonctionnalités offertes par le pad PS4 sont bien exploitées et permettent au jeu de conserver son gameplay original sur console de salon. » 8,5/10 – lire le test
  • Nerdalors : « Pour les grands, le jeu reste sympathique mais il n’ y aura pas beaucoup de challenge et on finit même par s’ennuyer un peu. » 7/10 – lire le test

Quelques vidéos :

Screens du jeu :

[gallery_bank type= »images » format= »thumbnail » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »false » album_id= »206″]
Sponsornot