pang-adventuresPOINTS POSITIFS :

  • Le retour de Pang
  • Graphiquement très propre
  • Le challenge offert
  • La coop

POINTS NÉGATIFS :

  • Pas de multijoueur en ligne
Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

Dotemu Pastagames

ico32_PS4 ico32_XONE ico32_PC ico32_TEL ico32_TBLTsteam  playstation-store xbox-store apple-store google-play

Le célèbre jeu vidéo des années 90 s’offre un retour remarqué sur smartphone, tablette, pc et console. C’est Pastagames et Dotemu qui se sont associés pour faire revivre le titre Japonais développé dans un premier temps pour les bornes d’arcade de Capcom.

Si vous avez déjà connu les petites boules colorées qui vous tombent sur la tête, alors, vous apprécierez très certainement ce remake qui forcément s’avère plus coloré, plus soigné et plus complet. Pour les plus jeunes, c’est l’occasion de découvrir un titre jusqu’alors plutôt oublié.

Les deux frères Pang sont appelés à sauver le monde suite à une invasion extraterrestre. Ces ennemis venus de l’espace utilisent comme arme des bulles colorés. Ne cherchez pas plus loin, le scénario n’est pas franchement folichon mais au final on s’en fou, on veut taper dans la boule.

Ping Pong or not

Dans le mode tour, après avoir choisi le frère Pang que vous incarnez bleu ou rouge, voir les deux si vous décidez de vous aventurer à deux dans l’aventure, vous voilà lancé autour du monde à l’assaut des 15 défis qui vous sont soumis dans chacun des X niveaux.

Dans Pang, c’est simple, le joueur doit zigouiller les bulles qui apparaissent à l’écran avant qu’elles ne le zigouillent ou que le chrono n’arrive à 0. Sauf qu’un tir sur une grosse bulle en fait naître deux moyennes, qui en font naître deux petites puis rien. Alors plus il y a de bulles à l’écran, plus c’est compliqué pour nos deux frangins d’éviter tout ce petit monde.

Si les premiers défis font office de tutoriels, au fil des niveaux, la difficulté va vite avoir tendance à se ré-hausser. Il faut donc faire preuve de réflexion afin de comprendre comment les défis sont construits et donc comment arriver à les finaliser. Oui, il va falloir parfois réfléchir un poil afin de ne pas se manger une des boules colorées dans la tête.

L’univers graphique de chacun des niveaux est différent, en correspondance avec le lieu visité. Chacun des niveaux introduit aussi des nouveaux obstacles, des nouvelles formes de bulles, des bonus, des nouvelles armes et des nouvelles manières de se déplacer.

Un bel arsenal pour se défendre

Les frères Pang peuvent ainsi utiliser un peu moins d’une dizaine d’armes dans le jeu dont une mitraillette, un canon laser ou un pistolet à billes. Ils feront aussi face à des téléporteurs, des barrières laser que ne peuvent pas traverser les bulles où des barrières que les Pang ne peuvent pas traverser, des crabes qui attaquent les bulles, des crustacés qui tombent du ciel pour vous assommer, des bulles de lave, électriques ou même pleines de poussières, des barrières, des totems à protéger, etc. Les bulles et certaines barrières apportent aux joueurs des bonus sous forme de score, des bonus en jeu (arrêt du temps, bouclier) et des armes.

Une fois le niveau fini, il faut faire face au boss. Les premiers demandent simplement à enchaîner les tirs au bon endroit, sur les tentacules de la pieuvre extraterrestre ainsi que de se défendre face aux projectiles envoyés avant de lui tirer droit dans les yeux. Le boss final est plus complexe et plus long à anéantir, entre tirs au grappin et lancement de missiles dans le but de supprimer son bouclier ou afin de provoquer des dégâts sur le vaisseau.

Le mode score sera débloqué une fois le tour finalisé, il permet de revivre l’histoire mais avec 3 vies uniquement, un mode hardcore en quelque score.

Enfin le mode panique se débloque une fois le premier niveau finalisé. Ici les bulles apparaissent sans s’arrêter, le joueur dispose de 3 vies pour faire le meilleur score possible.

CONCLUSION

Pang Adventures s’offre un agréable retour sur bien des plateformes. Le titre disponible à un prix raisonnable est accessible à tous encore faut-il apprécier le challenge. Son gros plus, c’est son mode coopératif qui réunira petits et grands devant l’écran, à s’entraider pour finir le mode tour où à tenter d’aller le plus loin possible dans le mode panique. Graphiquement l’interface est propre, c’est coloré et dynamique, bref tout y est pour faire de Pang Adventures une réussite.

  • Pang Adventures pour qui ? Les anciens joueurs comme les nouveaux à la recherche d’un titre arcade simple, à profiter de préférence en coop pour plus de fun.

margxt_bon
Test du jeu effectué sur PlayStation 4 (version digitale) via une clé envoyée par l’éditeur.

L’avis des blogueurs et des pros :

  • Indiemag : « Un level design et une difficulté maîtrisés et accessibles, seul ou à deux, font du titre un concentré de plaisir à parcourir sans s’ennuyer. » Simplement fun – lire le test
  • Pocket Gamer : « Complet, addictif, difficile et mignon tout plein, ce Pang Adventures est une vraie réussite. » 9/10 lire le test
  • Psthc : « Néanmoins, pour qui cherche un petit jeu sympatoche, qui file la patate grâce à ses graphismes et à son gameplay, il devrait être une acquisition toute trouvée. » 16/20 – lire le test

Quelques vidéos :

[gallery_bank type= »images » format= »thumbnail » title= »true » desc= »false » responsive= »true » display= »all » sort_by= »random » animation_effect= »bounce » album_title= »false » album_id= »257″]
Sponsornot