Enfin ! Enfin le test de MAFIA 3, après quelques bonnes heures à jouer, difficilement parfois en faisant face aux trop nombreux bugs, j’ai réussi, tant bien que mal à finir le titre. Il aura fallu attendre presque neuf ans pour voir sortir la suite de MAFIA 2 et bien que le nom annonce une suite il n’en est rien.

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

 

  

fnac_commander  amazon_commander

Le jeu se déroule plus d’une quinzaine d’après après, dans une ville différente avec une nouvelle histoire et des nouveaux protagonistes malgré quelques apparitions d’anciens personnages.

MAFIA 3 c’est une promesse, celle d’un titre violent qui s’inspire des faits et gestes de la Mafia des années 60. La promesse d’un univers brutal tant visuellement que vocalement, où le sang coule à flot dans une ville largement inspirée de la Nouvelle-Orléans. Le joueur y incarne un personnage de couleur et, ça a son importance en cette période post-Kenedy de lutte où les minorités sont malmenées et ou Martin Luther King vient de se faire assassiner. La famille de notre anti-héros, Lincoln Clayn a été massacrée par des mafieux et l’homme ne cherche qu’à se venger de ceux qui ont détruit sa vie.

MAFIA 3 n’est pas un GTA-like mais il s’en inspire. Le joueur se déplace dans un monde ouvert, qui durant les premières heures de jeu est extrêmement fermé et limité. La ville de New Bordeaux reflète les années 60 américaines à travers ses monuments, ses automobiles, le style vestimentaire des PNJ et surtout les rapports sociaux entretenus par les personnages tout au long du jeu. La bande son est aussi d’une très rare qualité et c’est un réel plaisir de découvrir ou re-découvrir certains titres qui appuient un peu plus sur l’ambiance 60’s.

Une ambiance feutrée assez particulière embaume le titre pour le plus grand plaisir du joueur, si ce n’est que techniquement MAFIA 3 a pris un train de retard et le rendu final est trop brouillon pour une génération de console qui se permet de faire tourner des titres bien plus ambitieux. D’ailleurs Hangar 13 Games va même jusqu’à jouer avec les effets de lumière pour faire du cache-misère.

Le scénario et sa narration relève le niveau du titre et poussent le joueur à progresser et même à finir le jeu malgré ses trop nombreux soucis techniques. Il faut dire qu’entre les cinématiques et les personnages, le travail d’écriture est exemplaire.

New Bordeaux est une ville qui s’avère extrêmement petite, trop d’ailleurs puisque les missions n’auront de cesse de nous envoyer dans les mêmes bâtiments. Car oui, MAFIA 3 est un titre bien trop répétitif et durant les 20 à 30h à parcourir le jeu, les missions s’enchaînent et se ressemblent avec toujours le même procédé dans chaque quartier : rencontrer un informateur qui vous indique ou taper, casser des bouches et ébranler un trafic de drogue ou de sexe pour prendre le contrôle du dit quartier. Une fois le quartier contrôlé, il faut envoyer un de vos partenaires gérer l’espace, chacun ayant des avantages à apporter au joueur.

Le gameplay est fait de hauts et de bas, le joueur étant libre de son approche en tant qu’infiltré ou combattant direct. Le premier étant largement plus plaisant au vu des quelques mécaniques assez sympas mises en place mais s’avère extrêmement limité par une IA décevante qui pousse à finir ses missions arme en main au vu du peu de challenge offert au joueur.

CONCLUSION

MAFIA 3 est une déception. En fait et c’est bien dommage, de mon aventure je ne retiens que l’ambiance, le scénario et les personnages que j’ai trouvé plus passionnants que le jeu. Pourtant il y avait tellement mieux à faire en ré-haussant le niveau de l’IA, en optimisant l’infiltration, en respectant les code de l’open-world mais, le ressenti et sans appel, MAFIA 3 a été fini à la va-vite.

  • Mafia 3 pour qui ? Les fans de jeux d’action bourrins qui ne sont pas trop exigeants sur la technique.

margxt_mwai

Test du jeu effectué sur Xbox One (version digitale) via une clé envoyée par l’éditeur.

L’avis des blogueurs et des pros :

  • Zone-Numérique : « Soyons francs, Mafia 3 n’est pas le hit ultime que laissaient présager les différents trailers exhibés en amont de sa sortie. » – lire le test
  • Chocobonplan : « Mafia 3 n’est pas une révolution, mais se savoure comme un bon film de gangster dont on connait les répliques sur le bout des doigts. » 14/20 – lire le test
  • PodCloud : « Vous l’aurez compris, Mafia 3 est pour moi, comme pour beaucoup, une très grosse déception.» – lire le test

Quelques vidéos :

Bande originale :