Quatre ans après le premier opus, NetherRealm Studios et Warner Bros Games forts du succès du premier opus, on choisit de remettre le couvert et d’offrir aux joueurs, une « suite » à leur jeu de combat, Injustice 2.

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler d’Injustice 2 dans un précédent article, une rapide preview du titre. Cet article viendra donc étayer mes propos après avoir joué durant plusieurs heures au célèbre jeu de combat entre héros et vilains de l’univers DC Comics.

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

 

   

fnac_commander  amazon_commander  

Injustice 2 est disponible depuis le 18 mai sur PlayStation 4 et Xbox One. Une version mobile, moins complète et moins ambitieuse mais distribuée gratuitement est déjà disponible pour les appareils iOS et Android.

Dans la famille des jeux de combat encensés par les joueurs il n’y a que peu de fidèles. Injustice a réussi à se hisser dans la liste grâce notamment aux bons retours des joueurs concernant le titre et le fait que Warner a eu l’initiative de pousser son bébé sur la scène esportive.

Injustice 2 est la suite des aventures du premier épisode dans lequel, dans une réalité parallèle, le monde est contraint de vivre sous la dictature de Superman. Alors que ces batailles ne sont plus que des souvenirs, une nouvelle menace ce profile. Sans entrer dans les détails je vous invite à consulter les comics car l’histoire est loin d’être inintéressante.

Côté réalisation, ce nouvel Injustice 2 sublime le précédent jeu. Graphiquement et au niveau des animations le studio a fait du très beau boulot. Les jeux de couleurs et de lumières sont soignés. Les animations sont fluides et les textures lissées pour un rendu vraiment très propre. Il faudra d’ailleurs compter sur 28 personnages (gentils et vilains) pour commencer l’aventures et plus dans les DLC disponibles ou à venir.

Solo, Multi et Multivers

Le titre se dote d’une campagne solo qui sert à la fois de didacticiel pour le joueur, permettant de découvrir les aptitudes de chacun des héros et de découvrir l’histoire. 12 chapitres et environ 5 heures de jeu attendent le joueur avec 2 fins alternatives donc, une re-jouabilité moyennement agréable avec un goût de déjà vu.

Là où le jeu prend tout son intérêt c’est dans le multijoueur permettant d’affronter ses amis en local ou en en ligne. Une totale réussite, aussi plaisant en ligne qu’en local.

Enfin, il y a aussi le « Multivers », un mode de jeu qui fait référence à une théorie physique qui veut qu’il existe plusieurs univers. Dans l’univers de DC, c’est surtout le nom de l’ensemble des terres parallèles dont fait souvent référence une grande partie des héros et des vilains passant d’une Terre à une autre. Injustice 2 introduit le Multivers comme un mode de jeu à part entière où le joueur se confronte à une multitude de missions. L’occasion de looter des nouveaux artefacts pour équiper ses personnages.

Des super-héros et des vilains

Chaque personnage à ses atouts, ses faiblesses, sa maniabilité et au fil des parties il n’est pas rare de s’attacher à certains héros et vilains plus qu’à d’autres. Car si le joueur peut utiliser son personnage pour donner des coups, il a aussi la possibilité d’utiliser l’environnement pour frapper son adversaire. Les maps sont dynamiques, constituées de divers objets à utiliser pour frapper l’adversaire et même découpées en plusieurs parties sur lesquelles on peut naviguer au fil du combat. Notons aussi la présence de « Super » qui une fois la jauge pleine permet de donner un coup surpuissant à l’adversaire. Lancée elle prend la forme d’une cinématique sans chargement, propre à chacun des personnages qui vient très largement entaché la barre de vie de l’adversaire.

Inspiré des jeux de rôle …

Ce nouvel opus est l’occasion pour NetherRealm de développer une composante des jeux de rôle avec la possibilité d’équiper ses personnages. L’équipement des personnages est modulable et au fil du jeu et des niveaux passés, des nouvelles armes, armures et compétences sont à découvrir. Pour débloquer ces items, il faudra surtout jouer et re-jouer afin d’obtenir des « Boites mères » qui contiennent à la fois des crédits et des artefacts plus ou moins rares selon la boite ouverte. S’équiper de ces nouveaux équipements permet de modifier les statistiques de défense, de force, de capacité et les points de vie du personnage.

CONCLUSION

Injustice 2 est une suite réussie du premier titre. Graphiquement plus propre, plus complet, avec son mode Multivers et son catalogue de personnages, nul doute que le titre satisfera les fans de comics comme les non-initiés. L’occasion d’ailleurs de découvrir des nouveaux héros et vilains qui n’apparaissent pas forcément au premier plan des films et des séries.

  • Injustice 2 pour qui ? Pour tous.

margxt_bon

Test du jeu effectué sur PlayStation 4 (version CD) via un jeu envoyé par l’éditeur.

L’avis des blogueurs et des pros :

  • Actugaming : « Injustice 2 est un excellent titre, et j’adore jouer à un jeu de combat seul dans mon coin, avec des modes complets. » C lire le test
  • LesPlayersDuDimanche : « Je ne suis pas un fan des jeux de combat (je me répète), mais j’adore les Super Héros. Injustice 2 a été un réel dilemme pour moi. » 8,8/10 – lire le test
  • NeoPF : « On aurait toutefois apprécié que les joueurs les plus assidus puissent débloquer les personnages supplémentaires attendus en DLC avec des crédits in-game plutôt qu’avec des espèces sonnantes et trébuchantes. » 8,5/10 – lire le test

Quelques vidéos :