J’ai joué à FATED The Silent Oath VR
Un bout de scénario plutôt bonPetit prix (9,99€)Quelques bonnes idées (puzzles, utilisation de l’arc et prise en main d’une calèche)Le guide de confort !
Déplacements nauséabondsDes animations décevantesDurée de vie trop juste
2.0Note finale
Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

ico32_PS4 

 

Après avoir conquis le cœur des joueurs avec Chariot et Zombie Tycoon 2, Frima, le studio indépendant de jeux vidéo québécois a tout récemment lancé son premier jeu en réalité virtuelle, Fated. Un jeu vidéo d’aventure disponible sur PC (compatible HTC Vive, OSVR et Oculus Rift) ainsi que sur PlayStation 4, compatible PlayStation VR. FATED The Silent Oath n’est que le premier épisode de ce qui semble être une aventure découpée en plusieurs parties.

Fated se déroule dans un univers fictif inspiré de l’époque Viking. Le joueur incarne un père de famille qui va devoir faire des sacrifices pour protéger sa famille. Le scénario, sans trop m’avancer à ce sujet, semble plutôt bon en tout cas pour une première partie.

Le titre se décompose en 5 chapitres pour une durée de vie totale d’une heure et demi tout au plus. Le premier offre l’occasion au joueur de découvrir le système des déplacements, extrêmement inconfortable, au même titre que Robinson : The Journey. Frima a su toutefois réduire le problème grâce à son « guide de confort ». Il s’agit d’éléments visuels bleutés (grille, cubes et cercles au sol) que le joueur peut ajouter à l’écran pour réduire la sensation de vertige. Une très bonne idée qui fait son effet contrairement à l’option qui permet de régler l’angle de rotation de la caméra.

C’est aussi dans le premier chapitre qu’on découvre les mécaniques de gameplay comme la chasse à l’arc, une plutôt bonne idée ainsi que les interactions du personnage avec les PNG, en hochant la tête pour répondre oui ou non à une question. D’ailleurs, qu’importe le choix pris par le joueur, il n’a aucune incidence sur la suite des événements. Le reste du titre intègre la conduite d’une calèche, le long d’un précipice, pourchassé par un géant puis quelques puzzles diversifiés à résoudre, plutôt simplistes. Sinon la plupart du temps, les mécaniques de gameplay se limite à bouger le bras gauche, le bras droit et marcher.

Si la direction artistique est plutôt décevante casque sur les yeux, elle reste toutefois assez égale aux titres qui tentent d’arborer le même style, cartoonesque avec le PlayStation VR. Le vrai problème reste l’animation des personnages. L’ambiance pesante qui rythme l’aventure de notre groupe de héros est largement brisée par les animations robotisées des personnages, surtout lorsque ces derniers ouvrent la bouche. Dommage, il faudra faire mieux de ce côté là pour la suite du titre.

CONCLUSION

FATED The Silent Oath est un titre correct sur PlayStation 4 (PlayStation VR). Ni bon, ni mauvais, une introduction (on l’espère) à une première véritable expérience VR. Nul doute que Frima sera apprendre de ses erreurs pour ré-hausser le niveau et proposer une suite de bien meilleure qualité.

  • FATED The Silent Oath pour qui ? Les joueurs à la recherche d’un titre VR avec un petit budget.

margxt_mwai

Test du jeu effectué sur PlayStation 4 via une clé envoyée par l’éditeur.

L’avis des blogueurs et des pros :

  • War Legend : « Fated : The Silent Oath constitue un beau voyage sur les terres Viking mais manque de finition dans sa conception. » 10/20 – lire le test
  • ETR: « Malgré tous ses défauts, Fated parvient tout de même à nous « faire voyager » dans son univers. » 12/20 – lire le test
  • Réalité-Virtuelle : « Le petit nouveau de Frima Studio entame des débuts difficiles auprès de la communauté des gamers. » – lire le test

Quelques vidéos :

Sponsornot