Découvert à la Japan Expo en 2016, la petite team de TealRocks Studio a sorti en juin dernier son jeu vidéo de plateformes 2D et rogue-like sur PC, DragoDino. Quelques mois après sa sortie, je vous propose enfin mon avis sur ce titre qui se joue aussi bien en solo qu’en coopération.

Éditeur / Développeur :Support(s) :Obtenir chez :

 

Bob le dragon blanc a perdu son œuf, logé en haut d’un arbre géant qu’il ne peut atteindre en un coup d’ailes. Le joueur doit guider le jeune dragon jusqu’à sa progéniture dans une forêt colorée où vivent des gardiens qui tenteront à de nombreuses reprises de mettre fin aux péripéties de l’animal fantastique.

DragoDino est un rogue-like coloré dans lequel le joueur contrôle un dragon qui doit récupérer des pierres précieuses bleues qui lui permettront d’activer un saut puissant donnant accès à des branches plus hautes dans l’arbre. Ces pierres précieuses peuvent parfois s’obtenir en tuant des gardiens ou en planant, sautant d’un bout à l’autre du niveau. Rien de bien difficile, mais dans la précipitation on fait facilement moins attention et à force de progresser les monstres se font plus fourbes, plus discrets, plus rapides et il n’est pas rare de s’en prendre un dans le coin du museau.

Le dinosaure peut aussi croiser sur son chemin une quarantaines de power up qui lui confèrent des pouvoirs supplémentaires limités (armure, vie supplémentaire, explosion qui tue les ennemis, …). Dans les boutiques, le joueur peut échanger les pièces récoltées dans les niveaux contre des power up, il peut aussi en stocker étant donné qu’il ne peut en porter que trois sur lui. Les gemmes, des cristaux orange/marron que l’on trouve dans les niveaux et en grande quantité dans certains passages secrets donnent aussi accès à des power up.

Une dizaine de niveaux sont disponibles dont un niveau secret. L’ensemble des niveaux sont générés de manière procédurale. Le joueur peut incarner plusieurs dinosaures (certains sont à débloquer) chacun ayant ses atouts et ses faiblesses, dont le poids, la vie ou la vitesse qui diffèrent d’un dragon à l’autre.

Côté direction artistique le titre est très coloré, très beau, avec un grand nombre d’animations, d’illustrations, de bruitages et une bande son de qualité. Toutefois une fois le niveau de difficulté ré-haussé, plus de saves, moins de vies, l’univers enfantin couvre un jeu assez hardcore.

Mais DragoDino n’est pas sans mauvais points, le titre souffre de quelques soucis techniques, divers bugs qui ont tendance à ternir l’expérience joueur.

CONCLUSION

C’est coloré, c’est mignon, c’est fun, la prise en main est simple et surtout il est possible de jouer à deux en coopération. Que ce soit pour le plaisir de jouer avec un ami, un gamin ou pour s’essayer au mode difficile sans point de sauvegarde, nul doute que DragoDino comblera les joueurs qui passent outre les quelques imprécisions du titre.

  • DragoDino pour qui ? Pour tous.

margxt_tres_bon

Test du jeu effectué sur PC via un jeu envoyé par l’éditeur.

L’avis des blogueurs et des pros :

  • ActuGaming : « Et finalement, même si le titre a quelques accrocs et un manque de finition dans le gameplay, j’ai beaucoup aimé ce mélange entre action, platformer et rogue-like. » A  lire le test
  • Graal : « Si vous aimez les jeux de plateformes, si vous adorez les dragons, si vous ne savez pas résister à une belle réalisation, si vous encouragez les productions françaises alors, pourquoi hésiter ? » – lire le test
  • Maxoe : « Malgré un titre assez court, les développeurs de Drago Dino ont créé un jeu très divertissant, agréable à prendre en main et addictif. » 7/10 – lire le test

Quelques vidéos :