J’ai joué à Bendy and the Ink Machine

Premier jeu de Joey Drew Studios Inc., Bendy and the Ink Machine est un mélange entre un survival horror et un puzzle game qui se déroule dans un univers fantastique cartoonesque à la manière de Cuphead. Le joueur doit survivre dans un monde qui s’inspire des film d’animation des années 30, un univers teinté de orange et de noir dont le héros est Bendy, une version sombre et maléfique du célèbre Mickey Mouse. D’ailleurs quelques autres personnages du jeu sont largement inspirés de l’univers Walt Disney. Le studio s’est aussi très largement inspiré de Bioshock puisque plusieurs items et lieux ressemblent étrangement à la cité sous-marine de Rapture. Bendy and the Ink Machine est disponible sur PC/Mac, PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, Android et iOS.

Éditeur / Développeur : Support(s) : Obtenir chez :

   

amazon_commander

Premier constat, même si le titre semble faire peur de part ses mécaniques de survival-horror, il reste largement plus accessible et moins effrayant qu’un jeu d’horreur réaliste. Vous croiserez bien quelques montres mais ils sont fait d’encre et ne vous feront pas bondir jusqu’au plafond. C’est surtout la tension constante, l’apparition de Bendy sur des pancartes, quelques mécaniques de gameplay, les musiques et l’univers faussement enfantin qui créeront l’ambiance générale du titre.

Le joueur progresse dans un studio de création de dessins animés en vue à la première personne, s’enchaînent des pièces plus ou moins grandes, des mécanismes, des flaques d’encres, des rétroprojecteurs, des pancartes de Bendy, des magnétophones, des notes et instruments. L’objectif étant d’arriver à progresser en trouvant les bons éléments qui permettent de débloquer le passage du joueur.

Le jeu se transforme petit à petit de la découverte d’un simple studio de création de film enfantin à un véritable survival horror, après la découverte d’une hache que l’on pourra utiliser contre les ennemis et les barricades, les flaques d’encres prendront vie et se transformeront en montres, elles bloqueront parfois le chemin du joueur qui devra trouver comment s’en débarrasser ou les détourner. Car l’encre est au final votre pire ennemi, celui qui vous empêchera de progresser rapidement et qui nécessitera d’effectuer des recherches et d’activer des mécanismes afin de pouvoir avancer ou même de sortir la hache et de taper dans la moindre forme de vie qui commence à en sortir.

Au final les 5 chapitres du jeu, d’une durée de vie d’une heure chacun copient le même schéma. La durée de vie du titre est assez faible, mais il est heureusement possible de parcourir de nouveau l’univers afin de récolter les objets à collectionner pour les joueurs qui souhaiteraient platiner le jeu.

CONCLUSION

Bendy and the Ink Machine est un très bon jeu jeu indépendant avec son univers enfantin totalement en contradiction avec le type de jeu vidéo qu’il représente. L’ambiance globale du titre avec ses musiques et son univers graphique créait une réelle ambiance, pleine de mystère et de tension et c’est cette ambiance, si particulière qui honore Bendy and the Ink Machine. Attention le jeu n’est pas disponible en français sur l’ensemble des supports, n’hésitez pas à regarder la fiche du jeu.

  • Bendy and the Ink Machine pour qui ? Les fans de survival horror et/ou de puzzle game.

margxt_tres_bon

Test du jeu effectué sur Nintendo Switch via une clé envoyée par le distributeur.

L’AVIS DES BLOGUEURS ET DES PROS :

  • Consollection : « Bendy and the Ink Machine est un jeu critiquant violemment Disney et son diktat du bonheur et de la joie, le tout servi par un design sonore et visuel soigné et cohérent. » 15/20  lire le test
  • RaoulZeCat : « Bendy and the Ink Machine n’est pas mignon contrairement à ce qu’il laisse croire avec ses graphismes rappelant Steamboat Willie, non Bendy and the Ink Machine est avant tout prenant, effrayant et stressant. » – lire le test
  • LeTiroirAJeux : « Bendy and the ink machine m’a ensorcelé, énervé, fait rêver, horrifié et passionné. Ça fait des années qu’un jeu ne m’avait pas retourné comme ça pour me claquer le fessier. Joey Drew Studio, merci. EXCEPTIONNEL » – lire le test

QUELQUES VIDÉOS :

About the Author /

margxtp@gmail.com

Margot 28 ans. Blogueuse jeux vidéo et nouvelles technologies depuis 2012. Je voyage beaucoup et je travaille dans la communication dans l'industrie des jeux vidéo.

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.