Plus qu’un simple effet de mode, le gyroscope, hoverbot ou même hoverboard est un véritable moyen de transport. Certains sportifs font même des tricks et des courses avec ces nouveaux engins roulants.

Alors forcément, la question se pose, faut-il craquer et quelles sont les raisons qui peuvent pousser à privilégier l’achat d’un hoverbot pour se déplacer ? J’ai ainsi pu noter 4 critères qui compilés forment un ensemble d’éléments qui peuvent vous aujourd’hui vous donner envie d’acheter ce nouveau moyen de transport. Je vous invite aussi à consulter le catalogue du site Hoverbot qui commercialise justement des hoverboards.

Le croisement entre écologie et économie

Un hoverbot de bonne qualité, en entrée de gamme coûte un peu moins de 200€, c’est approximativement le prix d’un vélo (entrée de gamme là aussi). Un prix assez compétitif pour un moyen de transport moderne. La batterie de l’hoverbot peut tenir jusqu’à 20 kilomètres avant recharge et peut donc remplacer d’autres moyens de locomotion, plus polluant, plus coûteux et qui demande parfois plus d’entretien.

Des produits de ville et tout terrain

Les produits de « ville » sont souvent plus mis en avant que ceux tout terrain et pourtant il existe bien des hoverbots 4×4 plus solides pour résister aux impacts sur la route, aux trous et aux trottoirs. Leur configuration plus haute et les roues crantées permettent même aux utilisateurs de se déplacer dans l’herbe et sur des terrains plus vagues.

Des hoverbots colorés et personnalisés

L’hoverbot se décline aussi en plusieurs couleurs (noir, rouge, bleu, or, etc.) et même parfois textures, de la plus discrète à la plus voyante. Il est possible d’en changer la coque (couleur), d’y ajouter des leds et autres accessoires pour rendre son 2 roues unique. Les gyropodes incluent de plus en plus de technologies et de fonctionnalités. Il est notamment désormais possible d’écouter sa musique depuis son téléphone sur son hoverboard grâce au bluetooth.

Une solution simple et complète

L’hoverbot est un dispositif léger, compact et surtout l’utilisateur n’a pas besoin de pédaler pour le faire avancer. C’est en disposant son poids légèrement vers l’avant ou vers l’arrière que le gyropode avance, recule (selon les produits) et tourne. Notons aussi que la plupart des hoverbots sont commercialisés avec une sacoche de transport et de protection. Pour mieux comprendre l’hoverboard, je vous recommande l’infographie, « Qu’est ce qu’un hoverboard ? »

Article sponsorisé.