Disponible en bêta fermée, j’ai joué pendant la Gamescom en compagnie de l’équipe de développement du jeu à Orcs Must Die! Unchained, le troisième volet free-to-play de la licence Orcs Must Die! Reprenant le concept du tower defense qui a fait le succès des deux opus précédents, ce nouvel titre développé encore et toujours par Robot Entertainment s’appuie plus que jamais sur un mode multijoueur.

Orcs-Must-Die-Unchained-2Cette fois Robot Entertainement a prit note des tendances du marché et notamment l’attrait des joueurs pour les MOBA (League of Legends, Dota 2, etc.). Le jeu de tower defense devient donc un mélange entre ce qu’il a toujours été et le genre MOBA.

JcJ et PvE sont au programme de ce nouveau titre, nous n’avons malheureusement pas eu le temps de tâter de ces deux modes de jeu qui intègrent véritablement les références du MOBA et les caractéristiques du tower defense avec deux équipes de cinq joueurs qui s’affrontent. Le PvE reste toutefois assez proche de ce mode de jeu, les joueurs ne jouent pas contre des humains mais contre un ordinateur qui génère les adversaires.

Orcs-Must-Die-Unchained-3Le mode JcE est légèrement différent, les joueurs font face à des vagues d’ennemis et doivent tenter de protéger la salle finale. Pour accroître la difficulté, plusieurs chemins mènent directement vos adversaires jusqu’à cette dernière. Les joueurs doivent donc s’organiser et communiquer afin de disposer au mieux les pièges et protéger chaque voie.

Orcs-Must-Die-Unchained-1Outre les pièges disponibles, les joueurs peuvent aussi ouvrir/fermer des portes qui ralentiront l’adversaire mais aussi et surtout utiliser leur héros pour défendre une zone. Ces derniers disposent aussi bien d’attaques basiques que de compétences qui donnent aux héros un profil soit d’assaillant soit de défenseur.

Le modèle économique n’est lui, à ce jour, pas tourné vers le P2W, la boutique ne propose que des skins, cartes diverses qui n’offrent pas de véritables améliorations en jeu.

CONCLUSION

Orcs Must Die! Unchained se renouvelle à travers cet opus passant d’un jeu plutôt solo voir coopératif dans le second épisode à un titre véritablement tourné vers du multijoueur en ligne. L’aspect MOBA fera t-il mouche auprès des joueurs et le titre sera t-il proposer un contenu assez large pour offrir une véritable expérience de jeu lors de sa sortie finale ? C’est un peu la question qui reste en suspend même si à ce jour les développeurs nous ont parlé de nombreuses mises à jour pour continuer de susciter l’intérêt du public.

J’ai aussi découvert HEX: Shards of Fate

hex-shards-of-fate

Gameforge nous a aussi rapidement présenté son jeu de cartes, Hex : Shars of Fate financé via Kickstarter à hauteur de deux millions. Le projet bien que prometteur ne m’a pas vraiment emballé mais, le jeu de cartes JCC semble avoir trouvé son public.

Hex se positionne comme un free-to-play assez ambitieux tant au niveau des promesses d’évolution du jeu que de la prise en main qui semble assez complexe. Cette difficulté apparaît lors de nos premières navigation sur l’interface et la découverte des cartes aux caractéristiques nombreuses. Les passionnés du genre y trouveront leur compte avec le PvP et PvE, les autres risquent de patauger un moment avant de bien comprendre les mécaniques qu’offre le jeu de cartes.