Plus habituée à financer des jeux vidéo indépendants que des livres, j’ai passé le cap fin octobre/début novembre en participant financièrement à la sortie du livre « Comme Convenu » de Laurel.

La première bonne nouvelle c’est que le livre a fait exploser les compteurs sur Ulule et a été financé à hauteur de 262 253€ exactement soit 2 860% de l’objectif. La seconde c’est que l’auteure a décidé d’ajouter quelques petits goodies dans les contreparties pour remercier les très nombreux participants qui avaient au moins donné 27€ soit le prix du livre, livraison comprise pour la France. La page du Ulule de Comme Convenu.

Laurel partie faire des jeux en Californie

Comme-Convenu

L’auteure, une dessinatrice de bandes dessinées et jeux vidéo Française, co-foundeur de la société Pixowl raconte sous forme de bd les péripéties qu’elle a rencontré en partant vivre en Californie pour ouvrir sa start-up de jeux vidéo. Je vous invite d’ailleurs à voir sur son blog, sa série de BD « Cerise » et sur le site de Pixowl les jeux vidéo sur lesquels l’artiste à travaillé.

« Comme Convenu » est inspiré de faits réels de la vie de Laurel et sa famille mais, le récit tenu est fictif. Cette histoire, Laurel la raconte depuis déjà quelques temps sur son blog, où l’ensemble des planches de la bd y sont distribuées gratuitement. Si vous avez raté le Ulule, vous pouvez donc toujours lire l’ensemble de « Comme Convenu » en ligne.

« Comme convenu »

Le livre fait un peu moins de 300 pages avec les remerciements et les croquis. J’ai donné 27€ et j’ai reçu un très beau bouquin avec 2 cartes, 2 marque-pages, 3 planches de stickers et un petit mot de remerciement. Le style d’écriture et la manière de raconter les faits en 4 cases sur chaque planche, même si pour rappel fictif est très personnel. Comme les planches sont sorties de manière épisodique sur son blog, l’histoire est parfois hachée avec maladresse. Laurel arrive toutefois à retranscrire avec émotions son aventure compliquée et celle de sa famille dont deux personnages sont attachants, sa fille et son chat. Ces deux personnalités apparaissent toujours avec une pointe d’humour dans les planches pour donner du dynamisme à la lecture.

Il a fallu attendre plusieurs mois avant de pouvoir mettre la main sur le livre que j’ai reçu début mai soit environ 6 mois après la fin du financement. Une attente qui s’explique par la quantité astronomique de livres à sortir et le travail de Laurel, en plus de son principal travail de dessinatrice, pour proposer à ses lecteurs un produit fini de la meilleure qualité possible en y intégrant l’ensemble des goodies promis.

Que ce soit l’auteure ou le centre de logistique qui a géré les envois (Ideaspatcher), ils n’ont pas démérité allant même jusqu’à répondre à l’ensemble des sollicitations et questions des internautes.

Illustration de la contrepartie et photos de Laurel issues du Ulule.