Vendredi soir, j’avais missionné Exeprod pour me représenter lors de la soirée PS4 qui se déroulait à l’Appartement 4 près de Bastille à Paris. Son compte-rendu à la suite 😉

19h00 tapantes, je suis devant l’appartement et l’ami Liryc-sama arrive presque en même temps que moi.

Une fois entrés et débarrassés de nos vestes, nous découvrons alors le buffet et l’appartement accueillant les différentes bornes de démonstration. Premier couac : photos des écrans interdites ! Même certaines photos d’ambiance m’ont valu des réprimandes gentilles… Étrange quand on sait que dans la soirée du concurrent, c’est no limite sur les photos (excepté pour Battlefield4). Bref… C’est parti pour les tests !

Les Jeux

Drive Club

On attaque avec Drive Club, une simulation automobile massivement connecté et permettant de participer à différents défis en multijoueur avec un système de club permettant des courses à 3 joueurs contre 3, par exemple.

 drive-club

1 circuit et 2 voitures disponibles, une fois le choix du bolide effectué, on démarre la course. Le jeu est joli sans plus, je n’ai pas été plus impressionné que ça. Pendant la course, il faut bien sûr faire le meilleur temps possible mais également remplir des objectifs (drifts, trajectoires parfaites, vitesse…) pour engranger des points de réputation qui compteront également dans le classement.

Jusque-là tout va bien, le feu passe au vert, j’enquille la première ligne droite et premier vira… a ben non le mur. Je retente ma chance sur le second vira… hop le bas-côté… Et bien sûr à chaque fois, dès qu’on mord légèrement en dehors du bitume, le compte à rebours agaçant qui nous laisse 3s de délai avant de nous replacer automatiquement sur la route !

Le freinage est très mal géré, même en appuyant sur le bouton longtemps avant, impossible d’avoir une vitesse correcte pour prendre le virage sereinement. Du coup, je me suis contraint à modérer ma vitesse tout le long de la course. Idem dans les virages, on a beau envoyer le stick à fond dans la bonne direction, la voiture donne l’impression de tourner au ralenti…

On est donc très loin des sensations de course ressenties lors du test de WRC4 par exemple mais comme je m’étais engagé à fournir un avis presque objectif sur la soirée à Margxt (je suis plutôt Microsoft au cas où vous n’auriez pas remarqué), j’ai tenté une seconde course avec l’autre bolide et j’en suis arrivé à la même conclusion… Déçu, tout comme l’a été Lyric-sama d’ailleurs, ce qui m’a un peu rassuré. Next !

Hohokum

La seconde borne nous mène sur Hohokum, un jeu indépendant où l’on incarne un serpent qui se balade dans des niveaux ultra colorés et de façon complètement libre.

 Hohokum

Le but ? J’ai eu du mal à le saisir. J’ai juste compris qu’il fallait se balader avec des pingouins sur le dos pour ramasser des pommes de pin permettant de déverrouiller certaines zones interactives de la map. C’est assez zen comme jeu, mais après 10 min on a décroché… Next !

Contrast

La borne suivante se révèle être pour moi une bonne surprise. Il s’agit du jeu « Contrast » où vous incarnez Aube, une jeune femme énigmatique explorant le monde de Contrast. Il faut improviser avec les décors et les jeux d’ombres et de lumières pour avancer dans les niveaux qui nous permettront d’avancer dans l’histoire.

 contrast

La petite démo à laquelle j’ai pu jouer était plutôt sympa. Les graphismes m’ont beaucoup plut tout comme l’ambiance où l’ombre est aussi importante que la lumière. J’ai testé ce jeu avec les lunettes que Sony est en train de développer.

Si j’ai bien accroché avec le jeu, malheureusement les lunettes m’ont parues très inconfortables, lourdes et m’ont explosé les yeux ce qui a un peu gâché mon expérience de ce petit jeu sympathique qui devrait être disponible sur Steam, Xbox 360, PS3 et PS4. Next !

Knack

Nous passons à l’étage pour tester un jeu dont j’avais entendu parler en bien et qui avait retenu mon attention lors de l’E3 : Knack.

 Knack

La démo démarre avec un petit bonhomme de bric et de broc qui doit ramasser des matériaux pour pouvoir grandir mais son chemin est semé d’embuches et d’ennemis qu’il va falloir pourfendre grâce à des attaques plus ou moins dévastatrices.

La caméra non orientable nous a très légèrement dérangés au tout début mais une fois habitués, nous avons pris un réel plaisir à progresser dans le niveau pour récupérer toujours plus de matériaux. Les graphismes sont jolis, l’ambiance un peu à la sauce cartoon et j’ai parfois eu l’impression de voir du Fable dans le gameplay. Un jeu très plaisant qui confirme l’impression que j’avais depuis la démo à l’E3 ! Next !

Assassin’s Creed 4 : Black Flag

Vous l’attendiez, le voilà… Je parle bien sûr d’Assassin’s Creed 4 : Black Flag.

 Assassins-Creed-4-Black-Flag

Ubisoft Montreuil avait fait le déplacement pour conseiller / surveiller les joueurs (rayez la mention inutile) ce qui était un plus et nous a permis d’avoir quelques informations techniques sur le jeu. N’ayant pas encore trouvé le temps de faire Assassin’s Creed 3, j’appréhendais sévèrement la partie combat naval au niveau intérêt et maniabilité. Je vais être très vite fixé car la démo commence justement par l’attaque d’un fort en bateau !

Petit temps de prise en main histoire de me faire aux commandes (et oui, je n’ai pas l’habitude de la manette Playstation !) et hop c’est parti, voilà que je commence à couler tout ce qui s’approche trop près de mon navire et je passe à l’attaque du fort.

La maniabilité lors des phases de combats navals est très bonne voir excellente, les graphismes sont magnifiques (alors que la démo date de plusieurs mois) et j’ai trouvé l’ambiance pirate vraiment très plaisante. On y retrouve nos armes et combots habituels avec quelques nouveautés d’enchainements qui rendent les combats encore plus sympas !

Coté IA, un gros travail semble avoir été fait puisque les ennemis ne sont plus aussi courtois qu’avant… Au lieu de nous attaquer un par un, maintenant c’est « Pas de quartier ! » et j’ai été souvent attaqué par plusieurs ennemis simultanément ce qui pimente les combats d’un peu de difficulté !

J’ai également pu tester le mode « Open world ». Ubisoft a reconstitué la mer des Caraibes avec ses iles, ses épaves, ses requins et ses pirates ! on peut alors se promener tranquillement d’iles en iles, prendre les forts qui s’y trouvent, couler ou piller les bateaux ennemis et faire de la plongée pour explorer les épaves. J’ai adoré !

J’ai tellement pris du plaisir sur le jeu que j’ai dû passer plus d’1h30 sur cette borne…. ^^’ Next !

La Playroom, j’avoue, j’ai fait l’impasse. J’ai regardé 3 min à quoi cela ressemblait et j’ai passé mon chemin… Next !

Fifa14

Nous voilà arrivé sur Fifa14. L’ayant déjà testé sur PC je savais grosso modo à quoi m’attendre.

Bien que n’étant pas un grand amateur de ce genre de jeu (j’ai pris un joli 3-0 dans les dents), j’ai trouvé les graphismes et la modélisation des joueurs plutôt réussis, la maniabilité m’a semblé satisfaisante et du coup j’ai regardé lyric-sama et un autre pote s’affronter dans des matchs sans merci (il pleuvait des cartons) pendant une heure. Ça m’a presque donné envie de me le prendre !

Nous avons aussi eu droit à un aperçu de Killzone Shadowfall. Je dis un aperçu car c’était bel et bien une démonstration : un mec jouait pour nous montrer les graphismes et les possibilités. Les graphismes étaient soignés mais désolé, je ne pourrais pas vous en dire beaucoup plus vu que nous ne l’avons pas testé.

Et la PlayStation 4

En conclusion, je… oh mais attendez ! J’allais oublier de vous parler d’un truc important quand même : la console !

J’aime bien le design, c’est sobre et pas trop imposant et qui plus est, bien qu’il y avait quand même un peu de bruit dans l’appartement, la console m’a paru plutôt silencieuse.

 

Coté manette, j’ai toujours un réel problème avec sa prise en main, peut-être trop habitué à celle de Microsoft que je trouve bien plus agréable à l’usage, et j’ai trouvé que les sticks avaient tendance à être glissants. Lorsque l’on joue à plusieurs, par exemple à FIFA, l’éclairage de la manette change pour s’adapter à la couleur d’équipe (rouge et bleu dans notre cas) ce qui est plus pratique pour savoir qui est qui d’un coup d’œil.

Le point noir : l’éclairage émis par la manette qui se reflète dans l’écran. Sur un jeu aux graphismes clairs, j’avoue qu’on ne le remarque pas. Mais dès que les tons deviennent plus foncés, dès que l’on bouge un peu la manette, le halo de lumière projeté sur l’écran a tendance à attirer l’œil. Lorsqu’on ne joue pas et que l’on est juste spectateur d’une partie, comme c’était mon cas pour FIFA par exemple, on a l’impression de ne voir que ça… Dérangeant.

Pour conclure, je dirais que mis à part AC4, Knack et Contrast, je n’ai pas été plus touché que ça par le contenu présenté dans cette soirée organisée dans un lieu atypique de Paris. A la vue des photos et des tweets qui ont fusés, ça avait l’air d’un tout autre niveau chez Microsoft !

[nggallery id=97]
  • Foxylary

    Merci pour ce compte rendu. Même si on ressent comme un air blasé en le lisant. Je trouve ça un peu pénible d’être obligé de se taper sans arrêt une comparaison ou un rappel de la concurrence et ce dés les premieres lignes. On sent bien que ça lui brulait les lèvres, tout ça pour finir par se lâcher dans la conclusion avec un « c’était mieux chez Microsoft ! » C’est pas ce que je cherche à savoir. Ça ne m’intéresse pas vraiment que l’auteur préfère ceci ou cela habituellement dans ce genre d’article. J’ai l’impression d’avoir un rappel de la « guerre des consoles » qui nous a pourri internet durant des mois (non par pitié). Et prendre ses précautions derrière un « je vais essayer d’être à peu prêt objectif »… Autant demander à quelqu’un d’autre si c’est si difficile et que c’est ce qui est recherché. En tout cas il y a de jolies photo. Sympa de voir la tronche de Lyric :p

    • Oui Exeprod est plus Microsoft perso j’ai eu un gros coup de faible pour la PlayStation 4 mais je préfère lui laisser donner son avis 🙂 Chacun ayant son propre avis à se faire sur telle ou telle console :p

  • kita59

    je comprend pas le truc de l’éclairage de la manette qui reflète sur l’écran. Chez moi je suis rarement à 1m de l’écran comme sur les photos

    • Ayant testé la manette chez moi je t’avoue que j’ai ce problème :/ On parle bien du morceau de plastique éclairé de la manette de la PlayStation 4 😉

  • Zalmoxis ♫♪‏

    héhéhé j’ai reconnu un pote IRL dedans 🙂
    J’aurais bien aimé y aller moi aussi 🙁

  • Pingback: instant loans canada()

  • Pingback: direct payday loans croydon surrey lender()

  • Pingback: drugrehabcentershotline.com malibu rehab()