Nouveau rendez-vous à la Cité des Sciences pour une nouvelle MasterClass en partenariat avec Orange et Jeux Vidéo Magazine. Cette fois consacrée au personne de Jean Guesdon et notamment son parcours jusqu’à devenir le directeur créatif d’Assassin’s Creed 4 : Black Flag. Tout au long de cette soirée nous allons retracer le parcours étonnant de cet homme, sa carrière mais également ses méthodes de travail. La MasterClass démarre avec une courte présentation de tous la série Assassin’s Creed et c’est alors que Jean Guesdon entre en scène.

On entre directement dans le vif du sujet et on en apprend un peu sur la vie de Jean Guesdon, notamment qu’il a grandi aux Sables d’Olonne, qu’il est né à Saint Nazaire et tombe déjà la première question … « Quel enfant étais-tu Jean ? » Réponse de l’intéressé, un enfant très curieux, qui aime la lecture, assez sage aimant l’école (pendant ce temps défile sur l’écran des photos de son enfance), animé par une certaine créativité, qui créé ses propres jeux de plateaux et plus tard ses deux grandes passions sont l’histoire et la science.

 

Le public découvre ensuite son cursus scolaire :

  • DUT Génie Mécanique à Alançon
  • Maitrise à Angers
  • DESS a Compiègne
  • Etudes du CNBDI à Amgoulème

Alors que de base il devait être formateur … Jean Guesdon a fait ses études « à la carte ». On découvre ensuite sur l’écran 3 personnages qui l’inspirent tout d’abord Leonard de Vinci pour son côté inventif, Jules Verne pour son imaginaire et enfin, Mac Gyver pour son côté débrouillard, il créé souvent des mécanismes et objets sous la contrainte et s’en sort toujours positivement !

A 25 ans, il s’en va pour une autre terre, le Québec pour des raisons … sentimentales. Il va intégrer par la suite la société Megablocs comme Designer pendant 6 ans et il en vient à intégrer Ubisoft par la suite en tant que coordinateur de production. Il va tout de suite bosser sur la licence Assassin’s Creed. S’en suit un long échange sur Assassin’s Creed, comment l’idée leur est venue, pourquoi l’histoire des croisades, …

 

On en apprend aussi beaucoup sur le côté très carré du personnage, à mettre sur papier ses idées, un très bon outil de « clarification » et de « simplification » permettant de mettre tout le monde sur la même longueur d’onde. « Ce qui se conçoit bien se visualise clairement ». Jean Guesdon nous fais part de son expérience, ses anecdotes qui ont marqué la création d’Assassin’s Creed et ce qui l’a notamment inspirer.

S’enchaîne ensuite un questions/réponses avec le public.

Un étudiant en GameDesign : « Historiquement les assassins et les templiers avaient une alliance, pourquoi avoir décidé de les rendre ennemis ?  » Réponse de Jean G. :  » Pour créer l’idée de conspiration, de société secrète, d’où cette graine qui est partie de là, aujourd’hui c’est le cœur de la licence. »

Un concepteur chez Nadeo : « Si vous deviez faire un Assassin avec une équipe de 15 personnes, quels sont les ingrédients fondamentaux que vous concevriez pour ne pas trop dénaturer l’idée générale ? » Réponse de Jean G. : « Idéalement, la navigation, l’exploration d’un monde est quelque chose d’intéressant, ça donne de l’ampleur […] un monde à explorer […] ».

– Question d’un jeune fan : « Avez-vous commencé pour le plaisir ou pour l’argent ?  » Réponse de Jean G. :  » […] sincèrement c’est une super question, car si on fait des choix pour l’argent il y a de grande chance qu’on se retrouve le bec dans l’eau ! Je fais les choses d’abord parce que ça me plait, parce que j’en ai envie. »

– « Quelle aurait été votre impression si on vous aurait dit après le bac que vous deviendriez le directeur créatif d’Assassin’s Creed 4 et quel conseillez vous seriez vous donné ? » Réponse de Jean G. : « D’abord je ne le croirais pas mais, je dirais ai confiance en toi et continue de faire ce que tu aimes »

Vous pouvez retrouverez l’ensemble du questions/réponses dans la vidéo ci-dessous :

Cette MasterClass se termine, un super moment vraiment très intéressant où l’on en apprend beaucoup sur le directeur créatif d’Assassin’s Creed IV, une grande personne, un parcours exemplaire que beaucoup aimerait suivre. Un grand grand merci à Orange pour cette soirée ainsi que la Cité des Sciences et Jeux Vidéo Magazine !

[nggallery id=100]